/sports/hockey
Navigation

Pool national de hockey: Phil Kessel dans l’ombre

Phil Kessel a récolté 18 buts et 29 mentions d’aide depuis le début de la saison chez les Penguins.
AFP Phil Kessel a récolté 18 buts et 29 mentions d’aide depuis le début de la saison chez les Penguins.

Coup d'oeil sur cet article

Mis à part Crosby et Malkin chez les Penguins de Pittsburgh, aucun autre joueur n’a réussi à se hisser au sommet des pointeurs de l’équipe au terme d’une saison. Mais cette incroyable séquence qui dure depuis 12 ans est actuellement menacée.

Dans l’ombre des deux supervedettes, Phil Kessel trace son propre chemin depuis son arrivée dans la ville de l’acier. Élément clé de la conquête des deux dernières coupes Stanley des Penguins, l’Américain continue sur cette lancée depuis le début de la saison et il pourrait bien déloger ses coéquipiers de la chaise de champion compteur qu’ils se sont tour à tour prêtée depuis la première année de Malkin en 2006-2007.

Kessel a amassé 18 buts et 29 mentions d’aide, pour 47 points, en 44 rencontres, une récolte légèrement supérieure à Crosby (43 pts) et Malkin (42 pts). Il reste encore pratiquement une moitié de saison à disputer, mais ces chiffres révèlent tout de même l’impact indéniable de l’attaquant trentenaire chez les Penguins.

Le meneur au classement du Pool national de hockey (PNH), Dominic Séguin, vient d’ailleurs de faire confiance à Kessel dans son effectif, retranchant William Nylander, auteur de 32 points en 45 matchs. Il serait judicieux d’en faire autant si votre rang vous donne des maux de tête puisque les Nylander, Henrik Zetterberg, Mikael Granlund et Nikolaj Ehlers, qui se retrouvent dans la même catégorie, n’arrivent pas à la cheville du joueur des Penguins présentement.

Quel avenir à Edmonton ?

Si tout baigne dans l’huile pour Kessel, c’est plus ardu pour l’ensemble des joueurs des Oilers d’Edmonton. Et surtout pour l’équipe, qui peine à coller des victoires pour remonter la pente au classement. On a l’impression de se répéter dans leur cas.

À moins que votre fibre partisane soit trop forte à leur égard, les Blackhawks, le Wild, les Ducks et les Blues offrent des performances plus inspirées de façon régulière, un élément essentiel dans la réussite d’un pool.

10 premiers au classement général

1.     Dominic Séguin    737 pts
2.     Sébastien Brunet    736 pts
3.     Yannick Thibodeau    736 pts
4.     Stéphane Belval    736 pts
5.     David Duquette    735 pts
6.     Pascal Roy    735 pts
7.     Mel Lab    733 pts
8.     Diane Vachon    733 pts
9.     Pierre Lefort    733 pts
10.     Michel Truchon    732 pts

10 premiers au classement experts

1.     André Cyr    709 pts
2.     Stéphane Cadorette    681 pts
3.     Frédéric Lord    679 pts
4.     Dave Morissette    674 pts
5.     Mathieu Boulay    668 pts
6.     Denis Casavant    666 pts
7.     Mike Bossy    661 pts
8.     Jean-François Chaumont     660 pts
9.     Louis Jean    658 pts
10.     Jonathan Bernier    651 pts

5 premiers au classement de la dernière semaine

1.     Sylvain Ladéroute    73 pts
2.     Claude Guilbault    73 pts
3.     Éric Bastien    72 pts
4.     François Linteau    72 pts
5.     Martin Levasseur    72 pts

5 premiers experts de la dernière semaine

1.     Jean-François Chaumont    55 pts
2.     Denis Casavant       53 pts
3.     André Cyr     53 pts
4.     Pierre Durocher    50 pts
5.     Michel Bergeron    50 pts

Les règlements

Chaque participant doit choisir :

9 attaquants

4 défenseurs

2 gardiens

2 équipes (1par association)