/travel
Navigation

La Colombie fleurie

La Colombie fleurie
Photo courtoisie Gilles Proulx

Coup d'oeil sur cet article

Le frère Marie Victorin aurait perdu son latin en visitant la Colombie. Notre fameux botaniste a répertorié quelque 1500 espèces de plantes dans son classique La flore laurentienne. Eh bien, en Colombie, on recense quelque 130 000 espèces végétales ! C’est environ dix fois plus que par chez nous. Ici, le soleil est souvent caché par les nuages, mais il fait chaud et humide : les fleurs adorent cela !

Si chez nous, les fleurs  se donnent
surtout à la Saint-Valentin, en 
Colombie, c’est à
longueur d’année : tous 
les prétextes sont bons !
Photo courtoisie
Si chez nous, les fleurs se donnent surtout à la Saint-Valentin, en Colombie, c’est à longueur d’année : tous les prétextes sont bons !

Blasé par les vantardises des guides qui, par exemple en Équateur, soutiennent que leur pays a les plus belles fleurs du monde, j’ai pris avec un grain de sel ces affirmations chez les Colombiens. Vérification faite après coup, ça semble véridique !

Avouez que vous avez rarement vu une si petite auto aussi chargée de fleurs au Québec ! En Colombie, c’est le genre de chose que l’on voit.
Photo courtoisie Gilles Proulx
Avouez que vous avez rarement vu une si petite auto aussi chargée de fleurs au Québec ! En Colombie, c’est le genre de chose que l’on voit.

Il faut dire que la culture locale favorise les fleurs. Il y en a partout. Dans les fenêtres, les cadres de porte, les tables, etc. Partout, on voit des gens marcher avec de magnifiques bouquets qu’ils vont donner à Dieu sait qui. Chez nous, de tels amas de fleurs coûteraient plusieurs dizaines de dollars ! Ici, c’est abordable.

J’ignore combien de Colombiens gagnent leur vie grâce à l’industrie florale… mais c’est un secteur économique important.
Photo courtoisie Gilles Proulx
J’ignore combien de Colombiens gagnent leur vie grâce à l’industrie florale… mais c’est un secteur économique important.

Dans le grand marché public en plein air de Bogota, appelé Paloquamao, la section des fleuristes est immense... et odoriférante ! Ai-je déjà vu autant de fleurs qu’ici ? J’avais du mal à croire que ces tonnes de roses et d’orchidées allaient trouver preneur... Mais on dirait ! Il faut dire que Bogota compte 8 millions d’habitants ! La variété de couleurs était si grande que j’aurais bien passé toute la journée ici à prendre des photos. Les commerçants sont sympathiques. Parce que le café est excellent, je vous conseille de prendre le temps de vous asseoir dans un établissement du marché des fleurs pour déguster le breuvage national tout en humant le puissant parfum : une expérience typiquement colombienne.

La Colombie est une « puissance botanique » en raison de ses fleurs... Oui, c’est une raison de visiter. On peut fermer les yeux et quand même découvrir le pays olfactivement­­­...