/sports/hockey
Navigation

Pétarade offensive à l’avantage de l’Océanic

Blanchi à ses deux derniers affrontement contre le gardien Mathieu Bellemare, l'Océanic a mis fin à sa séquence parfaite en première période sur le but de Ludovic Soucy (67), aidé sur la séquence par Parker Bowman (43).
Photo Agence QMI, Olivier Therriault Blanchi à ses deux derniers affrontement contre le gardien Mathieu Bellemare, l'Océanic a mis fin à sa séquence parfaite en première période sur le but de Ludovic Soucy (67), aidé sur la séquence par Parker Bowman (43).

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | L’Océanic de Rimouski a peut-être résolu l’énigme Mathieu Bellemare, mais ses niveaux de cohésion et d’exécution manquaient cruellement d’éclat samedi après-midi au Colisée Financière Sun Life. La troupe de Serge Beausoleil est quand même sortie victorieuse d’un festival offensif où 14 buts ont été marqués dans la confusion la plus totale à certains moments.

Malgré une performance en deux teintes, les Bas-Laurentiens ont récompensé les 2809 partisans venus les encourager en dépit des conditions climatiques exécrables, l’emportant 8-6 sur les Cataractes de Shawinigan.

Blanchi lors de ses deux derniers affrontements contre le gardien de 19 ans, l’Océanic avait pourtant réussi à percer sa muraille cinq fois sur 15 tirs dans la première moitié de la rencontre. Bellemare a d’ailleurs été remplacé par Lucas Fitzpatrick par la suite.

Or, les locaux se sont laissé endormir par leurs adversaires. Les Cataractes, qui ont la pire fiche de tout le circuit Courteau, n’ont jamais abandonné et ont donné du fil à retordre à l’Océanic jusqu’à la fin du match.

« On devra faire nos devoirs parce que je n’accepterai pas une avalanche de buts demain [dimanche] », a indiqué l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil, en faisant référence à ses prochains adversaires, les Sea Dogs de Saint-Jean.

Samuel Dove-McFalls a animé le spectacle en amassant trois points (1-2). Alex-Olivier Voyer, Mathieu Bizier et Denis Mikhnin, avec chacun un but et une passe, Mathieu Nadeau, Dmitry Zavgorodniy, Carson MacKinnon et Ludovic Soucy ont complété le pointage pour l’Océanic.

Ce dernier a d’ailleurs mis fin à la séquence de 140 minutes de jeu de Mathieu Bellemare sans accorder de but à Rimouski.

Manque total d’implication

« Donner six buts à l’adversaire est un manque total d’implication. Beaucoup de gars ont bien joué offensivement, mais nous étions confus dans notre zone. Ce n’est pas normal que la meilleure défensive du circuit donne autant de buts », a ajouté Beausoleil.

La réplique de Shawinigan appartient à Antoine Demers (1-2), Vasily Glotov (1-1), Mathieu Boulianne (1-1), Jérémy Martin, Vincent Senez et Frédérik Théorêt contre les gardiens Jimmy Lemay et Colten Ellis.