/sports/hockey
Navigation

Mondial féminin U18: les Québécoises s’illustrent dans la victoire canadienne

Alexie Guay, et Audrey-Anne Veillette, ont fait leur marque dans cette victoire.
Photo Jean-François Desgagnés Alexie Guay, et Audrey-Anne Veillette, ont fait leur marque dans cette victoire.

Coup d'oeil sur cet article

L’équipe canadienne féminine de hockey des moins de 18 ans a vaincu la formation russe 5-1 en petite finale du Championnat du monde disputé à Dmitrov, en Russie, obtenant ainsi la médaille de bronze, samedi.

Les deux Québécoises de l’équipe canadienne, Alexie Guay et Audrey-Anne Veillette, ont fait leur marque dans cette victoire. Guay a terminé la rencontre avec un but et deux mentions d’aide, tandis que Veillette a marqué un but.

«Je crois que le caractère a fait une grosse différence aujourd’hui [samedi], a expliqué Veillette. Avec tout ce qui s’est passé dans les derniers jours, on a travaillé très fort en équipe, on a fait preuve de caractère pour gagner le match et on n’a jamais abandonné.»

Selon elle, il était important de donner le ton dès le début de la rencontre.

«C’est sûr qu’on ne voulait pas les laisser prendre l’avance, alors on a fait tout en notre possible pour avoir beaucoup d’énergie en partant. On voulait patiner vite, aller chercher les rondelles et tirer au but pour créer des occasions de marquer tôt dans le match.»

Déception

En demi-finale la veille, les Canadiennes avaient vu leur chance de se battre pour l’or s’envoler à la suite d’une défaite de 4-3 aux mains des Américaines en tirs de barrage.

«C’était décevant de perdre la demi-finale, mais on s’est retroussé les manches et on avait la même énergie qu’hier et aux autres matchs. Tout ce qu’on voulait, c’était de sortir de l’aréna avec une médaille aujourd’hui et c’est ça qu’on a fait», a-t-elle ajouté.

L’Ontarienne Julia Gosling a ouvert la marque lors d’un avantage numérique en première période, acceptant une passe de Guay.

Les Canadiennes ont doublé leur avance au deuxième tiers lorsque Veillette a déjoué la gardienne russe. Guay a obtenu sa deuxième aide sur ce but. Avec un peu plus de cinq minutes à faire à cette période, Abygail Moloughney s’est échappée pour porter la marque à 3-0.

En troisième, Courtney Vorster a creusé l’écart en avantage numérique après seulement 19 secondes. Elle a été imitée par Guay huit minutes plus tard.

La réplique russe a été immédiate, ce qui a mis un terme aux espoirs de blanchissage de la gardienne canadienne Madelyn McArthur.