/lifestyle/psycho
Navigation

Une vie à la hauteur de ses désirs

Claudie Moreau
Photo Julie Perreault Claudie Moreau

Coup d'oeil sur cet article

La chanteuse, comédienne, animatrice et auteure Claudie Moreau propose des pistes réalistes pour atteindre ses rêves et ses objectifs dans un livre très dynamique conçu spécialement pour les jeunes (de tout âge !), Rêver les pieds sur terre.

Dès l’âge de 14 ans, Claudie a entamé un cheminement intérieur en lisant des livres de psychologie, en suivant des ateliers de croissance personnelle et en assistant à une multitude de conférences sur le sujet.

Cette passionnée a appris à rêver... mais l’expérience lui a montré l’importance de garder les pieds sur terre et d’établir soigneusement ses objectifs pour se donner toutes les chances de réussir. C’est ce qu’elle partage dans son nouveau livre, qui propose un petit coffre à outils pour mieux se connaître et mettre toutes les chances de son côté pour réaliser ses rêves.

Rêver de reconnaissance

Claudie explique sa démarche. « Déjà, très petite, j’étais entourée de thérapeutes et j’entendais parler de concepts comme le lâcher-prise. Aujourd’hui, je vois l’avantage d’avoir été vraiment bien entourée. J’ai travaillé avec des jeunes et j’ai réalisé que leurs questionnements étaient les mêmes que ceux que j’avais, mais qu’ils ne sont pas équipés pour trouver des réponses. Ce n’est pas enseigné et les parents ne sont pas toujours en mesure de répondre. »

Petite, elle avait de très grands rêves – entre autres de devenir une chanteuse internationale. « Ça m’a menée par le bout du nez et ma vie ne se résumait qu’à ces rêves-là. Ça a l’air un peu fou, mais j’ai côtoyé tellement d’artistes... et il n’y en a pas un qui rêve de rester dans l’ombre !

« Le besoin de reconnaissance nous amène dans le champ. On veut plaire aux parents, aux amis, à la société. On est plusieurs à s’évaluer en fonction de nos réussites professionnelles, mais c’est une erreur : on est dans le faire et non dans l’être. Et quand on fait ça, c’est synonyme de malheur au bout du compte. »

Mais comment se fait-il que certaines personnes réalisent leurs rêves et d’autres non ? « Qu’est-ce que ça cache un rêve ? Est-ce que c’est important de rêver ? Toutes ces questions m’ont donné envie d’écrire le livre. Faire ce qu’on aime, c’est la base. Mais le résultat... on n’a pas de contrôle là-dessus. »

Claudie Moreau avoue qu’elle est encore une grande rêveuse et croit qu’il faut foncer. « Il faut le faire... mais en connaissance de cause : dans quoi on s’embarque et pourquoi on le fait. Est-ce qu’on est animés par une vraie passion ou si ce sont des besoins cachés qui sont derrière ? C’est parfois ce qui fait la différence entre ceux qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas. »

Planifier

La planification, l’établissement d’objectifs clairs, la capacité de ne pas se laisser distraire ou écraser par les obstacles font qu’on peut se rendre du point A au point B en toute lucidité. « Il faut oser... puis se poser beaucoup de questions. Plus on se connaît, plus on sait si on est à la bonne place. On fait de meilleurs choix. »

Claudie assure qu’elle prête les outils qui lui ont été prêtés. Elle recommande donc aux lecteurs de placer d’abord dans leur coffre l’estime de soi. « Tout part de ça. Quand on n’a pas d’estime de soi, on est toujours dans le besoin de plaire et on se perd. C’est le premier outil en haut de liste... et peut-être le plus difficile à acquérir. C’est le travail d’une vie. » Suit la confiance en soi, qui permet de se respecter et de respecter les autres.


► Claudie Moreau travaille dans le milieu artistique.

► Elle a aussi écrit un roman, 335, rue des Geais bleus.

► Elle est disponible pour présenter des conférences dans les écoles et différents organismes pour les jeunes (claudiemoreau.com).

 

Extrait

<b><i>Rêver les pieds sur terre</i></b><br />
Claudie Moreau,<br />
Les Éditions La Semaine, 144 pages.
Photo courtoisie
Rêver les pieds sur terre
Claudie Moreau,
Les Éditions La Semaine, 144 pages.

« J’ai appris qu’il n’est pas nécessaire de raconter tous nos rêves à tout le monde. Certaines personnes ont peur de rêver, parce qu’elles se croient incapables de réaliser leurs propres désirs. Comme elles sont fâchées de ne pas s’accomplir, elles projettent sur les autres leurs propres peurs. Ce n’est pas méchant, c’est juste inconscient. C’est pourquoi je te suggère de choisir avec soin les gens avec qui tu partages tes désirs les plus profonds. »

– Claudie Moreau, Rêver les pieds sur terre