/news/education
Navigation

Aux écoles de s'occuper des élèves surdoués, dit le ministre Proulx

Bloc Ecole
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, affirme que les écoles ont une «responsabilité» envers les élèves surdoués qui s’ennuient en classe et fait le pari que l’ajout de services à venir dans le réseau scolaire sera bénéfique pour eux aussi.

En fin de semaine, Le Journal publiait un reportage sur des élèves surdoués qui s’ennuient sur les bancs d’école et se sentent mis de côté. Au Québec, il n’existe pas de politique éducative relative à la douance dans le réseau scolaire.

«Oui, ça fait de la peine de lire ça parce qu’en plus, ces gens-là ont un potentiel extraordinaire», a lancé le ministre Proulx.

Ce dernier affirme que l'école a toutefois une «responsabilité» à ce chapitre, puisque ce sont les établissements qui doivent faire l’identification des besoins de leurs élèves, afin de savoir comment aider ces élèves à se dépasser. «Il faut leur donner de l’attention particulière et ce n’est pas interdit de leur en faire faire plus que ce que le programme prévoit», ajoute le ministre.

M. Proulx espère par ailleurs que l’ajout de ressources dans le réseau scolaire permettra aussi d’accorder plus d’attention à ces élèves qui ont des besoins bien particuliers. «Quand il y aura plus de personnel en soutien aux élèves, il y aura aussi peut-être des services qui leur seront dévolus. Ils auront plus de temps pour travailler avec eux», a-t-il fait valoir.