/news/education
Navigation

Le cégep de Sainte-Foy bientôt 100% sans fumée

Coup d'oeil sur cet article

Après le cégep Garneau, c’est au tour du cégep de Sainte-Foy de bannir complètement la cigarette sur tous ses terrains, une tendance de plus en plus répandue dans le réseau collégial.

La nouvelle réglementation est adoptée depuis la fin novembre, mais ce n’est qu’à partir de l’automne que des sanctions seront mises en place. « On est présentement en période d’information et de sensibilisation », affirme la conseillère aux communications, Mélisa Imedjdouben. De nouvelles affiches sur lesquelles on pourra lire « Campus sans fumée » seront d’ailleurs installées sur les terrains du cégep au cours des prochains jours.

Aucune amende ne sera imposée aux fumeurs récalcitrants cet automne, mais des mesures administratives ou disciplinaires pourraient s’appliquer, pouvant aller jusqu’à la suspension et même le renvoi, en cas de récidive de la part d’un étudiant. Les employés seront quant à eux encadrés par les mesures disciplinaires prévues dans leurs conventions collectives.

L’interdiction s’applique à la cigarette, qu’elle soit électronique ou papier. La nouvelle politique ne fait toutefois aucune mention du cannabis, qui sera légalisé à partir du 1er juillet 2018. Mme Imedjdouben précise que l’interdiction de fumer un joint sur le campus « va de soi » et qu’au besoin, la politique pourrait éventuellement être modifiée pour être plus précise à ce sujet.

À venir dans d’autres cégeps

Tous les cégeps et universités de la province avaient jusqu’à la fin novembre pour se doter d’une politique de lutte contre le tabagisme, comme le prévoyait la Loi concernant la lutte contre le tabagisme, qui les incitait à adopter des environnements « sans fumée ». Au cégep Limoilou, la cigarette sera complètement bannie à l’extérieur sur tout le campus à partir de la rentrée 2019.

Mais tous ne sont pas aussi drastiques dans leur approche. Sur la Rive-Sud, au cégep Lévis-Lauzon, il sera toujours possible de griller une cigarette à l’extérieur sur le campus, à plus de neuf mètres d’un bâtiment.

Le portrait est aussi à géométrie variable dans le reste du réseau collégial. De plus en plus de cégeps optent pour un campus 100 % sans fumée, mais d’autres ont fait des choix différents en fonction de leur réalité, indique-t-on à la Fédération des cégeps.