/sports/football/rougeetor
Navigation

Mathieu Blanchette opte pour Laval

Le demi inséré des Élans de Garneau, Mathieu Blanchette, a fait connaître sa décision, lundi.
Photo d'archives Daniel Mallard Le demi inséré des Élans de Garneau, Mathieu Blanchette, a fait connaître sa décision, lundi.

Coup d'oeil sur cet article

Mathieu Blanchette poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

Le demi inséré des Élans de Garneau a fait connaître sa décision, lundi. Il hésitait entre le Rouge et Or et les Carabins de l’Université de Montréal. Le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke et les Ravens de Carleton lui ont aussi témoigné de l’intérêt.

« En premier lieu, je voulais demeurer chez moi avec ma famille, a expliqué Blanchette. Laval est le meilleur endroit pour me développer comme joueur et individu afin de devenir le meilleur citoyen possible. J’ai aussi une bonne chimie avec les entraîneurs. Ce ne fut pas un facteur, mais Glen [Constantin] est un ancien de St. Pat’s comme moi. Ce ne fut pas une décision facile et c’est pourquoi j’ai pris tout mon temps avant d’arrêter mon choix. »

Blanchette sera dans la lutte pour le poste de retourneur partant qui est libre avec le départ d’Antony Dufour. « À Garneau, j’effectuais surtout les retours des bottés d’envoi, mais je suis capable de faire les retours de dégagement aussi, a-t-il souligné. Le poste est ouvert et on verra au camp. Selon mes performances au camp et pendant les entraînements au cours de la saison, je pense que j’ai des chances de voir du terrain aussi comme receveur. »

Les récentes décisions de ses coéquipiers Philippe Boucher et Jacob Doucet-Bruyère qui ont opté pour le Rouge et Or ont-elles pesé dans la balance ?

« Ce ne fut pas un facteur, a-t-il précisé. Ma décision était déjà prise, mais je l’avais partagée seulement avec ma famille. »

Blessé à une cheville et absent pendant quatre rencontres à l’automne, Blanchette prend du mieux. « Ma cheville est quasiment comme une neuve, a illustré le futur étudiant en relations industrielles ou en littérature anglaise. Je vais continuer les traitements cet hiver avec le physiothérapeute du Rouge et Or. »

Retraite

Après une belle carrière avec les Titans de Limoilou, le secondeur Louis-Philippe Bélanger a décidé de prendre sa retraite. « Il est très serein dans sa décision, a souligné l’entraîneur-chef des Titans Dave Parent. Il a fait le tour. Avant Noël, il avait prévenu les équipes qu’il allait jouer à Laval ou arrêter. Au retour de la pause de recrutement au début janvier, il a informé le Rouge et Or qu’il arrêtait le football. »

« Louis-Philippe avait les qualités parfaites pour le football universitaire, de poursuivre Parent. C’est un des meilleurs joueurs sur les unités spéciales que j’ai vus à Limoilou. Il a été blessé à une épaule et à une main au fil des ans, mais ce n’est pas la raison pour laquelle il arrête. »

De son côté, le garde Louis-David Deschênes, des Titans, poursuivra sa carrière avec les Redmen de McGill.