/misc
Navigation

Les nouveaux curés

FD-MOSQUEE-QUEBEC
Photo d'archives Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Je ne pensais pas reparler de sitôt de la haine des Québécois pour les musulmans.

Mais à en lire et entendre certains, incluant notre propre maire de Québec qui tente de diminuer l’ampleur du phénomène en blâmant, une fois de plus, les radios, je trouvais pertinent de partager les données officielles de la police de Québec sur les crimes haineux en 2017. Année, est-il besoin de le rappeler, qui a débuté par le meurtre de six musulmans en ville.

Certains ont beau claquer la gueule à dire qu’il n’y a pas d’islamophobie au/à Québec, les chiffres sont pourtant là, indéniables. Noir sur blanc pour le vrai cette fois, contrairement à un certain reportage explosif.

Les incidents à caractère haineux ont augmenté de 20% dans la ville de Québec de 2016 à 2017. Du nombre, les incidents visant les musulmans ont doublé en un an. Doublé. Ces gestes vont des graffitis haineux à l’incendie de la voiture d’un membre de la communauté musulmane.

En 2016, à Québec, on avait recensé 57 crimes ou incidents haineux, dont 21 visant les musulmans (14 solutionnés).

En 2017, ce sont 71 incidents haineux dont 42 visant les musulmans (10 solutionnés).

Selon la police, il y a un peu plus de dénonciations de gestes, ce qui pourrait expliquer une partie de l’augmentation. Ouain, pis? Il y a donc des gestes à dénoncer!

Lorsque j’ai partagé ces données sur les médias sociaux mercredi après-midi après l’entrevue, j’ai eu plusieurs réponses disant essentiellement que c’était de la faute des gouvernements, trop permissifs, ou des musulmans eux-mêmes, avec leurs «maudits accommodements». Autrement dit, la fille était habillée trop sexy et méritait de se faire violer.

J’ai lu des gens qui appellent les journées de commémoration du 1er anniversaire de la tuerie de la Mosquée de Québec du «pleurnichage». Ça fait moins d’un an que c’est arrivé!

Oh! en passant, avant d’en appeler à une journée pour les victimes québécoises des islamistes, faudrait savoir qu’il y en a une depuis deux ans. Le 15 janvier plus exactement, date choisie justement en mémoire des «Québécois qui ont perdu la vie lors d’attentats ou d’actes de terrorisme de Jakarta et Ouagadougou en 2015» et en \commémoration des actes violents de Saint-Jean-sur-Richelieu où un Québécois a perdu la vie en 2015». Des chroniqueurs ont raillé cette journée lorsqu’elle fut annoncée. Les autres s’en foutaient totalement, jusqu’à ce que les musulmans demandent la leur.

Trop de gens, dont le maire, se transforment actuellement en curés modernes, cherchant à cacher les plus bas instincts leurs ouailles pour préserver leur image. Tout va bien, disent-ils. Il n'y a pas d'islamophobie au Québec et certainement pas à Québec.

La haine raciale et religieuse est bien présente, elle est en augmentation à peu près partout au Québec et si on continue de l’ignorer, ça va nous péter au visage de la façon la plus horrible possible.