/sports/hockey/remparts
Navigation

Remparts: plus de tirs exigés en avantage numérique

L'entraîneur-chef des Remparts de Québec, Philippe Boucher
Photo d'archives Jean-François Desgagnés L'entraîneur-chef des Remparts de Québec, Philippe Boucher

Coup d'oeil sur cet article

Philippe Boucher n’est pas passé par quatre chemins pour analyser les résultats du jeu de puissance des Remparts depuis quelques semaines, à l’issue de l’entraînement de jeudi au complexe Les 3 Glaces.

« Il faut être réaliste, et notre avantage numérique doit être meilleur [...] Ce qu’on dit à nos joueurs depuis un bout de temps c’est qu’ils doivent être focus pour vouloir faire une différence offensivement. Quand ils ont une chance dans l’enclave et une chance de prendre les bonnes décisions, il faut vouloir mettre la rondelle dedans [le but] », a expliqué le grand patron des opérations hockey, qui réservera une portion de son entraînement du jour à cette facette.

Avant leur escapade de la semaine passée dans les Maritimes, les Diables rouges n’avaient pas trouvé le fond du filet avec l’avantage d’un homme à leurs 13 précédents jeux de puissance.

De l’égoïsme svp !

S’ils ont mis fin à cette panne en marquant une fois à chacun de leurs trois matchs (3 en 19 au total), ces chiffres sont loin d’être suffisants pour obtenir du succès en fin de saison. Les Remparts affichent un pourcentage d’efficacité de 18,3 %, bon pour le 10e rang dans la LHJMQ.

« Je crois qu’on essaie trop [de réaliser] le jeu parfait. Il faut essayer d’attaquer plus le filet. Je pense que dans les Maritimes, on a quand même bien contrôlé le jeu comparativement à la semaine précédente. On a eu des chances de marquer et on a réussi quelques buts. On veut augmenter le pourcentage [d’efficacité], car en séries, c’est très important et ça peut faire une différence », a mentionné le nouveau venu Pascal Laberge.

Boucher veut aussi que ses joueurs dégainent plus rapidement dans la zone payante, surtout quand l’adversaire se retrouve au cachot. « Je nous trouve généreux. Un marqueur, ça se doit d’être égoïste. Quand tu es dans l’enclave et que tu as une chance, tu ne dois pas passer à côté. C’est une question d’exécution aussi, et je suis sûr qu’on va s’en sortir », a poursuivi l’ancien défenseur, auteur de 42 buts en supériorité numérique durant sa carrière dans la LNH.

Nouveau tir

Acquis des Tigres de Victoriaville pour offrir plus de mordant à l’offensive des Remparts, Laberge se débrouille plutôt bien depuis qu’il enfile l’uniforme sanctifié, comme le témoignent ses cinq buts et quatre passes en 12 rencontres. Avec l’aide de son entraîneur, l’espoir des Flyers a peaufiné son tir des poignets dans les dernières semaines.

« J’ai changé ma technique en travaillant avec Philippe. Ç’a porté fruit à Saint John et je continue de travailler là-dessus. C’est un nouvel outil pour moi et ça marche bien. Il faut tous lancer, et moi aussi, je dois lancer plus au filet », a émis le principal intéressé. Les Remparts seront à Sherbrooke, samedi.