/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts trébuchent à Sherbrooke

Les Remparts trébuchent à Sherbrooke
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Inactifs depuis une semaine, les Remparts de Québec n’ont pu profiter du fait que le Phoenix avait joué un match la veille à Boisbriand et se sont inclinés par la marque de 6-3, samedi à Sherbrooke.

Pour la deuxième fois depuis son arrivée avec les Diables rouges, Antoine Samuel a accordé six buts à l’adversaire pour encaisser un troisième revers dans son nouvel uniforme, lui qui compte cinq gains.

Samuel a fait face à 27 lancers de la part des Sherbrookois. De son côté, Reilly Pickard a également reçu 27 rondelles, mais il a cédé que trois fois.

Mathieu Olivier a mérité la première étoile de la rencontre, lui qui a fait scintiller la lumière rouge à deux reprises, marquant le filet de la victoire au tout début du troisième tiers.

Le pointage était de 4-2 après le deuxième but du match d’Olivier, mais les hommes de Philippe Boucher ont repris espoir avec le 13e de la saison de Gregor MacLeod, son cinquième depuis son arrivée avec les Remparts.

Les favoris locaux ont répliqué avec deux buts dans la deuxième moitié du troisième vingt, soit des œuvres de Marek Zachar et de Benjamin Tardif pour mettre le match hors de portée pour les visiteurs.

Jaxon Bellamy et Samuel Poulin, deux jeunes de 16 ans, ont été les autres marqueurs chez les vainqueurs tandis que Philipp Kurashev et Louis-Filip Côté ont touché la cible dans une cause perdante.

Pascal Laberge a quant à lui récolté deux mentions d’aide dans la rencontre.

«Nous avons eu une bonne semaine d’entraînement, a mentionné Boucher à mi-chemin de la rencontre sur les ondes de TVA Sports. Je m’attendais à ce que les gars sortent plus forts qu’eux puisqu’ils ont joué hier (vendredi), mais ce ne fut pas le cas.»

Avant la rencontre, les spectateurs ont assisté à une première dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec alors qu’un mariage a été célébré sur la patinoire du Palais des Sports Léopold-Drolet et c’est la mariée qui a entonné l’hymne national.