/entertainment/radio
Navigation

11 fois où André Arthur a complètement dépassé les bornes

11 fois où André Arthur a complètement dépassé les bornes

Coup d'oeil sur cet article

On apprenait lundi que l’animateur vedette André Arthur perdait son micro à BLVD 102,1, une station de Québec. La nouvelle est tombée moins d’une semaine après que l’homme de radio eut tenu des propos jugés homophobes en ondes.

Le vieux routier n’est évidemment pas à sa première controverse sur le long chemin sinueux de sa carrière radiophonique dans la région de la Capitale-Nationale.

Voici 11 fois où l’animateur en a choqué plus d’un:

1. Le «Boulevard SIDA»

 

Commençons par les propos jugés homophobes qui ont valu à M. Arthur son plus récent congédiement. L’animateur a suscité l’ire de plusieurs, la semaine dernière, lorsqu’il a rebaptisé la rue Saint-Jean «le boulevard SIDA».

De nombreux porte-paroles de la communauté LGBT de Québec ont réagi vivement.

On connait maintenant la suite.

2. À mort les cyclistes

 

Puis, il y a bien sûr eu cette fois où l’homme de 74 ans a suggéré de frapper des cyclistes.

En entrevue à l’émission 100% Normandeau, en mars 2017, André Arthur s’était emporté contre les cyclistes, allant même jusqu’à proposer de frapper ceux qui osent circuler sur les routes en hiver. «Moi, ma définition d’un idiot, c’est quelqu’un qui fait du bicycle en hiver», avait affirmé celui qui est aujourd’hui au chômage.

À peine vingt-heures plus tard, André Arthur avait dû s’excuser en ondes, toujours à l'émission 100% Normandeau.

3. Provoquer des militaires

 

Voulant s’en prendre au ministre Marc Garneau, M. Arthur a décidé de faire des généralisations attaquant l’intelligence des militaires. À la radio de Québec. Vous savez, la ville juste à côté de Valcartier.

Évidemment, ses commentaires n’ont pas plu.

«Marc Garneau, c’est un militaire. Vous savez c’est quoi la plus petite mesure de distance? C’est un millimètre. Vous savez ce que c’est plus petite unité de volume? Un millilitre. Et, la plus petite mesure d’intelligence, c’est un militaire.»

4. Fâcher une île au complet

 

Commentant la vente de «homards des Îles» en mai dernier dans un Cotsco, l’animateur a livré à ses auditeurs ce qu’il pensait vraiment des Madelinots, causant la commotion chez les fans des Îles de la Madeleine (c’est à dire à peu près tout le monde).

À lire ici, la réponse d’une Madelinienne qui n’a pas la langue dans sa poche.

5. Sacré Charlemagne/maudites folles

En avril 2017, l’animateur s’est «un peu» emporté en parlant des aliments interdits dans les boîtes à lunch. Il a jugé bon de qualifier les enseignantes de «maudites folles». À l’époque, le ministre de l’Éducation avait même pris la peine de dénoncer les propos.

6. Après les maudites folles, le maudit fou

 

À la suite de l’attentat terroriste qui a fait six morts dans un centre culturel islamique de la région de Québec, il y a exactement un an, l’ex-cadre des services secrets canadiens Michel Juneau-Katsuya avait dit que certains des animateurs de radio avaient «du sang sur les mains».

André Arthur, qui n’avait visiblement pas apprécié le commentaire, s’en est alors pris à M Juneau-Katsuya, le qualifiant entre autres de «maudit fou». Ces commentaires ont valu à M. Arthur une poursuite de 500 000 $ pour diffamation.

7. Insulter tout le monde et sa voisine chez Normandeau

En juin 2017, l’émission de Nathalie Normandeau est encore devenue le théâtre des envolées de M. Arthur, alors que celui-ci a quitté le studio en plein échange musclé où il a injurié le premier ministre Philippe Couillard, la classe politique et même sa collègue.

Pour l’histoire complète, c’est ici.

8. Brrrrrrrrrrr

En 2016, André Arthur expliquait que parce qu’il fait froid, le réchauffement climatique n’existe pas.

C'est tout.

9. Perdre les élections contre «une pas propre»

Plusieurs se souviendront que le controversé animateur a également été député indépendant au fédéral de 2006 à 2011, avant d’être balayé par la vague orange.

Deux mois après sa défaite électorale contre la candidate du NPD, l'ex-député indépendant de Portneuf–Jacques-Cartier avait déclaré avoir été battu par une «grosse fille aux dents sales».

10. Fâcher le Royaume au complet

En 2015, André Arthur s’en prenait aux automobilistes du Saguenay–Lac-Saint-Jean, qu’il accusait d’avoir «toujours conduit saouls» dans le Parc des Laurentides, se mettant du même coup toute une région à dos.

Les mots «maudits fous» ont à nouveau été prononcés.

11. Et en terminant, la fois où André Arthur a menti à toute la population

En 2016, à la suite d’un autre congédiement, l’animateur avait déclaré que ça serait la dernière fois qu’il perdrait un micro à la radio. La suite des choses nous prouvera qu’il n’a malheureusement pas tenu parole.


 

*NOTE: Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive.