/entertainment/radio
Navigation

[AUDIOS] Les animateurs de Québec réagissent au congédiement d’André Arthur

Devoilement de la nouvelle programmation de BLVD 102,1 en pr�sence d'Andre Arthur et Nathalie Normandeau,
Photo d'archives, Daniel Mallard André Arthur

Coup d'oeil sur cet article

La décision de mettre fin au contrat de l’animateur André Arthur par la station BLVD 102,1 a suscité de vives réactions dans la communauté radiophonique de Québec.

Voici quelques réactions de la part des animateurs de radio de la Vieille Capitale

Denis Gravel - CHOI Radio X 98,1

Denis Gravel
Photo courtoisie
Denis Gravel

« Un gars de sa tenue, de son expérience, de son niveau, rendu où il est rendu, doit savoir ce que tu peux et ce que tu ne peux pas dire en ondes. Tu peux être d’accord. Tu peux ne pas être d’accord, mais tu sais ce que tu peux faire et ce que tu ne peux pas faire. Quand tu t’appelles André Arthur, ou quand tu t’appelles Jeff Fillion, il faut que tu fasses 400 fois plus attention que n’importe qui d’autre qui n’a pas de nom. »

« Je ne peux pas croire que huit personnes, c'est un chiffre que je lance au hasard... [Sont-ils] huit, [sont-ils] deux, mais il y a beaucoup de monde qui passait le contenu de cette émission-là et ça, ça a passé le filtre, pourquoi ? »

« Moi, je ne veux ni le défendre ni l’accuser. Je n’ai jamais eu de problème avec André Arthur quand on a collaboré. Un moment donné, il a été très utile à Radio X. Un moment donné, ça s’est terminé. Je sais qu’il y a des gens qui ont plus de difficultés à travailler avec André Arthur que d’autres. C’est normal. »

« Oui, c’est rendu que pour une joke de mauvais goût, je ne dis pas que je suis d’accord, un commentaire déplacé sur Twitter ou une virgule qui n’est pas à la bonne place dans un éditorial... oui, ta job peut se ramasser en jeu assez vite et ta tête peut se ramasser sur la guillotine assez rapidement. »

« Il y aura du mouvement dans la prochaine année en radio. [...] J’ai une pensée pour ceux qui vont trouver l’année un petit peu plus rough. »

« Je n’ai jamais entendu un raconteur de cet ordre-là à la radio et je ne suis pas sûr que je vais en entendre d’autres. »

« C’est peut-être fini là et ça va peut-être repartir ailleurs. »

Pour écouter l’extrait : 

 

Jérôme Landry – ÉNERGIE 98,9

L'animateur Jérôme Landry
PHOTO DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUÉBEC
L'animateur Jérôme Landry

« Ce n’est pas une surprise, je pense que personne ne tombe en bas de sa chaise cet après-midi [...]. »

« Je pense que c’est la fin d’une carrière. On va lui souhaiter [une] bonne retraite. Quelque part, ça me fait un peu de quoi de voir qu’il finit un peu comme ça. »

« André Arthur est un individu qui est d’une intelligence supérieure. Je pense que n’importe qui qui l’a côtoyé, ou l’a déjà écouté, est capable de réaliser ça. C’est un gars qui est capable du meilleur comme du pire. C’est un gars qui maîtrise le français comme présentement aucun animateur de radio à Québec. Il a toujours le bon mot et la bonne expression au bon moment, mais cristie qu’il s’en sert mal. Cristie qu’il s’en est mal servi dans les dernières années. »

« Je pensais un moment donné, avec l’intelligence qu’il a... Je pensais qu’il allait se dire : “là, j’ai été congédié par CHOI, à Radio X, parce que...” Je pense que c’est dans l’histoire de Jean Lapierre qu’il a été congédié lui. Ça finit à cause de certains commentaires qu’il a faits après le décès de Jean Lapierre. »

« Je pensais qu’il allait se dire : “OK, j’ai eu une carrière extraordinaire en radio. J’ai été l’animateur le plus écouté dans l’histoire de la radio de Québec.” Des auditeurs fidèles à un animateur comme André Arthur, ça existe pas autrement à Québec. »

« Arthur était, encore à son âge, pour avoir entendu quelques podcasts, encore très habile avec le verbe, encore très coloré. Sa voix résonnait encore avec une certaine puissance, mais un manque de jugement l’a encore une fois écarté. Je pense que cette fois-ci, ce sera pour de bon. »

« Ce sont des propos totalement épouvantables qu’il a tenus la semaine dernière... »

Pour écouter l’extrait : 

Nicolas Lacroix – FM93

Nicolas Lacroix
Photo courtoisie
Nicolas Lacroix

« Félicitations aux commerçants de la rue St-Jean, le boulevard du sida aura eu raison d'André Arthur. »

Pour écouter l’extrait : 

 

Sur les réseaux sociaux