/travel/destinations
Navigation

Aventures à la Montagne du Diable

Les conditions de neige à la Montagne du 
Diable sont habituellement à leur meilleur.
PHOTO COURTOISIE PARC RÉGIONAL MONTAGNE DU DIABLE Les conditions de neige à la Montagne du Diable sont habituellement à leur meilleur.

Coup d'oeil sur cet article

Quand on parle de neige poudreuse et abondante, on pense aux monts Valin au Saguenay–Lac-Saint-Jean ou encore aux Chic-Chocs en Gaspésie. Nettement moins connue, la Montagne du Diable, à Ferme-Neuve, offre pourtant des conditions comparables.

C’est sauvage, mais bien organisé. Situé à une heure et demie au nord de Mont-Tremblant, le parc régional Montagne du Diable est maintenant doté d’un chalet d’accueil.

Le réseau de sentiers, s’étirant sur 200 kilomètres, est avantageusement comparable à celui des plus grands parcs nationaux du Québec comme celui du Mont-Tremblant. On loge dans un pittoresque refuge chauffé avec un poêle à bois ou dans un chalet nature avec électricité.

Le plaisir de se retrouver au 
­sommet, à 783 mètres d’altitude.
PHOTO COURTOISIE PARC RÉGIONAL MONTAGNE DU DIABLE
Le plaisir de se retrouver au ­sommet, à 783 mètres d’altitude.

 

En raquettes

Les sentiers de raquette nous permettent d’explorer la montagne tout en menant à des refuges et abris. On atteint le sommet, d’une altitude de 783 mètres, en deux heures et demie, sans trop se presser.

Nul besoin d’y apporter vos bagages dans un traîneau si vous logez là-haut. Sur demande, leur transport est assuré en motoneige.

 Le réseau de sentiers est avantageusement 
comparable à celui des plus grands 
parcs nationaux du Québec.
PHOTO COURTOISIE PARC RÉGIONAL MONTAGNE DU DIABLE
Le réseau de sentiers est avantageusement comparable à celui des plus grands parcs nationaux du Québec.

 

Différents types de ski !

L’exploration de la montagne se fait aussi en skis Hok, à louer sur place. Il s’agit de planches larges permettant de flotter sur la neige folle, mais aussi de glisser. On peut alors emprunter les sentiers de raquette laissés à l’état naturel.

Plus de 50 km de sentiers enneigés (non tracés) – agrémentés de beaux paysages – sont destinés au ski nordique. Au pied de la montagne, des sentiers sont tracés pour le ski de fond classique sur un côté et de l’autre, damés pour le ski en pas de patin.

Au fait, plusieurs sentiers de raquette et de ski pour le pas de patin sont accessibles en vélo à pneus surdimensionnés (VPS). Pour une montagne sauvage, c’est drôlement accessible.

Accueillant jusqu’à 10 personnes, 
les chalets nature sont loués à 
prix d’aubaine.
PHOTO COURTOISIE PARC RÉGIONAL MONTAGNE DU DIABLE
Accueillant jusqu’à 10 personnes, les chalets nature sont loués à prix d’aubaine.

 

En bref

  • À louer : Raquettes, skis Hok et autres skis, VPS
  • Nuitée : 25 $ par adulte en refuge, 30 $ par adulte en chalet nature

www.parcmontagnedudiable.com

D’autres idées pour le week-end

Un soir au mont Saint-Grégoire

Sur cette belle Montérégienne, une randonnée au clair de lune est organisée pour les adultes samedi. Raquettes ou crampons. Inscription obligatoire.

www.cimehautrichelieu.qc.ca

Féérie d’hiver à Saint-Donat

Concours de sculptures sur neige, amuseurs publics, raquette et porto, démonstration de ski acrobatique... Voilà un aperçu de l’événement qui se tiendra du 3 au 24 février prochains.

www.tourismesaint-donat.com

Tout près de la frontière

À Saint-Bernard-de-Lacolle, le parc régional Saint-Bernard offre plusieurs sports ­d’hiver. Il y a une petite glissade sur tubes à 6 $ par jour avec remontée mécanique.

www.parcregionalst-bernard.com