/news/education
Navigation

Cégépiens en difficulté d’apprentissage : la ministre David veut revoir les règles

Helene David
Simon Clark/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, veut revoir les règles en place dans les cégeps afin de favoriser la réussite des étudiants avec des difficultés d’apprentissage.

Le Journal rapportait récemment les propos d’un étudiant, Charles McKenna, qui dénonçait la réglementation qui l’empêche de poursuivre ses études au cégep à la suite de nombreux échecs. Ce jeune homme dysphasique réclame un statut particulier pour aider les étudiants comme lui à réussir au cégep.

Charles McKenna a dénoncé la réglementation en cours qui l’empêche de poursuivre ses études au cégep à la suite de nombreux échecs.
Photo d'archives Daniel Mallard
Charles McKenna a dénoncé la réglementation en cours qui l’empêche de poursuivre ses études au cégep à la suite de nombreux échecs.

Lors d’un entretien avec Le Journal mardi, la ministre David s’est engagée à revoir les règles en place. « Je veux que le ministère regarde ce règlement parce que ce n’est pas rien, c’est de la réussite scolaire dont on parle », a-t-elle affirmé.

Le règlement favorisant la réussite dans le réseau collégial existe depuis 2002. Il prévoit qu’un élève est suspendu pour une session s’il échoue à plus de 50 % de ses cours pendant deux sessions successives.

Or, il est pertinent de se demander si ce règlement « est encore à jour, compte tenu de la clientèle qui s’est diversifiée », a indiqué la ministre David. Le nombre d’étudiants à besoins particuliers ou avec des troubles d’apprentissage a grimpé en flèche au cours des dernières années.

Pour Mme David, il ne s’agit pas ici de niveler par le bas ou encore d’accorder un traitement de faveur à ces étudiants, au contraire. Les mesures d’accommodement mises en place dans le réseau collégial ou universitaire reposent sur des « diagnostics sérieux ». Mais malgré toute l’aide apportée, il est tout de même possible qu’un étudiant échoue, souligne-t-elle.