/sports/opinion/columnists
Navigation

Les gardiens mis en valeur au Match des étoiles

SPO-HKO-HKN-2018-HONDA-NHL-ALL-STAR-GAME---CENTRAL-V-PACIFIC
Photo AFP Le gardien Marc-André Fleury a prouvé qu’il était possible de s’amuser et aussi d’exceller.

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque j’ai commencé cette chronique en 2014, je me souviens que je n’avais plus d’intérêt pour le week-end du Match des étoiles et même les joueurs se cherchaient des excuses pour ne pas y aller. Aujourd’hui, je dois lever mon chapeau à la Ligue nationale. Elle s’est adaptée et on a eu tout un spectacle à Tampa. J’ai déjà hâte à la prochaine édition qui aura lieu à San Jose.

Après avoir vu toutes sortes de formules au fil des ans, le mini-tournoi à trois contre trois à quatre équipes et avec un million de dollars à l’enjeu semble être la recette idéale. Les épreuves du concours d’habiletés varient d’une année à l’autre, parfois pour le mieux et parfois pour le pire, mais j’ai adoré la dernière édition.

La grande nouveauté pour moi, c’est qu’enfin, le concours d’habiletés a permis de mettre en valeur les gardiens de but et surtout Marc-André Fleury.

Auparavant les gardiens ne servaient que de faire-valoir dans les concours d’échappées, mais en déterminant un nombre pour une série d’arrêts consécutifs, on vient d’établir un standard auquel on pourra faire référence dans les prochaines années.

Le déroulement de cette épreuve a été électrisant. Lorsque Henrik Lundqvist a stoppé cinq échappées d’affilée contre quelques-uns des meilleurs joueurs de la Ligue nationale, je trouvais que c’était une bonne séquence. Par la suite, Pekka Rinne a été époustouflant en réalisant 13 arrêts. On croyait bien que ça serait imbattable, mais Fleury l’a surpassé avec 14 arrêts.

À mon avis, ce fut le point saillant de ce week-end. Arrêter 13 ou 14 échappées d’affilée contre les joueurs les plus talentueux sur la planète, c’est tout à fait phénoménal et ça démontre à quel point les gardiens d’aujourd’hui sont bons. Ils l’ont prouvé à nouveau dans les matchs à trois contre trois et particulièrement, Fleury qui a mené la division Pacifique à la victoire en compagnie de Mike Smith.

Fleury vit une saison de rêve et il est fait sur mesure pour ce genre d’événement. C’est un passionné et il semblait vraiment s’amuser, ce que je n’ai pas vu chez Carey Price. D’ailleurs, je n’ai pas compris pourquoi on n’a pas vu Price dans le concours d’échappées. Les partisans auraient certainement aimé le voir.

Pas d’exagération

Je ne sais pas si c’est en raison de la nouvelle formule, mais à part P.K. Subban qui a lancé son gant en direction de Henrik Lundqvist avant de tenter de le déjouer, on n’a pas vu de feintes exagérées. Les joueurs tentaient vraiment de marquer et les partisans étaient sur le bout de leur siège. J’étais sur place pour TVA Sports et je peux vous dire que ce fut l’épreuve où les gens criaient le plus fort.

Boeser épatant

Ce week-end annuel est toujours une belle occasion de voir les jeunes talents et, à ce niveau, on peut dire que la LNH est en santé. Je n’avais pas vu jouer Brock Boeser souvent, mais il m’a épaté et comme vous, je vais le garder à l’œil. En plus de gagner le concours de précision dans les tirs, le représentant des Canucks de Vancouver a été nommé le joueur par excellence du tournoi. Pas mal pour un joueur recrue de 20 ans.

Boeser sera assurément une grande vedette dans le circuit Bettman. La façon dont il dégaine me fait penser à Alexander Ovechkin. Je ne m’attendais pas à ce que Ovy gagne le concours du tir le plus puissant, surtout qu’il aime tirer haut. Bravo à Connor McDavid pour avoir gagné le concours de vitesse en patinage ! Il avait beaucoup de pression.

Entrefilets

Éviter l’embarras

Parmi les choses à améliorer dans le concours d’habiletés, je crois que la LNH devrait éviter de placer les joueurs dans l’embarras. Ainsi, lorsque le temps d’un joueur ne le place pas dans les trois premiers, je crois qu’on devrait mettre fin à son supplice s’il ne parvient pas à atteindre une cible. Je me sentais mal pour des joueurs comme Drew Doughty, Anze Kopitar, Brad Marchand ou Nikita Kucherov, qui ont peiné à terminer certaines épreuves. Non seulement c’est humiliant, mais ça retarde inutilement le déroulement des choses.

Du piment au spectacle

Quelques éléments ont ajouté à la qualité du spectacle, notamment les huées à l’endroit du détestable Brad Marchand, le mal-aimé à Tampa, mais qui faisait néanmoins équipe avec les joueurs du Lightning. Disons que ça a ajouté du piment. La LNH a également fait un beau geste en invitant Brian Boyle, un ancien joueur du Lightning qui combat la leucémie. Les gens de Tampa l’ont applaudi chaleureusement.

Michel Therrien

J’ai participé au week-end des étoiles deux fois comme joueur et plusieurs fois comme commentateur, mais celui à Tampa a été le meilleur, tant pour le spectacle que pour le côté personnel. Ça m’a permis de passer beaucoup de temps avec Michel Therrien, l’entraîneur que j’ai le plus apprécié dans ma carrière. J’ai joué contre lui dans le junior et pour lui dans le hockey professionnel. On a travaillé à TVA Sports, mais on a aussi fait le trajet de 3 h 30 entre Boca Raton et Tampa ensemble en automobile. Il avait beaucoup d’anecdotes à me raconter.

Carey Price

Le Canadien reprend le boulot ce soir et, normalement, après le match des étoiles, c’est comme un nouveau départ. J’espère que Carey Price sera dans un meilleur état d’esprit. Il n’était pas à son mieux dans la défaite de 6 à 5 contre les Hurricanes et je me serais attendu à ce qu’il prenne une bonne partie du blâme. Je veux voir de la constance de sa part.