/news/consumer
Navigation

Pas seulement Loblaw dans le cartel du pain: cinq épiceries impliquées

loblaw
Photo d'archives, Reuters

Coup d'oeil sur cet article

Les deux plus grands producteurs de pain du Canada, Canada Bread et Weston Bakeries, se sont entendus pour faire gonfler les prix du pain pendant une période de 14 ans, indiquent des documents présentés en cour à la suite d'une enquête du Bureau de la concurrence.

Selon les documents obtenus par le Globe and Mail, les dirigeants des entreprises se sont entendus avec des chaînes d'épiceries pour fixer le prix de vente du pain au détail. Les épiciers visés par ces allégations sont Loblaw (incluant Provigo), Sobeys (incluant IGA), Metro (incluant Super C), Wal-Mart et Tigre Géant.

Lors des rencontres entre producteurs de pain et épiciers, «les détaillants ont accepté d'augmenter les prix, à la condition que leurs compétiteurs fassent de même», a soutenu le Bureau de la concurrence.

En décembre dernier, Loblaw et Weston, qui appartiennent au même groupe, avaient causé la surprise en reconnaissant avoir participé à un cartel du pain. Pour s'excuser, Loblaw offre à ses clients, depuis le début janvier, des cartes cadeaux de 25 $ échangeables contre les produits offerts en épicerie.

Certaines des marques de pain impliquées dans le cartel

Canada Bread

  • Villagio
  • Bon Matin
  • Pom
  • Ben's
  • Stonemill

Weston Bakeries

  • Weston
  • D'Italiano
  • Gadoua
  • Country Harvest