/news/provincial
Navigation

Mobilité durable: deux élus de l’opposition conviés à une rencontre avec Labeaume

Le conseiller de Démocratie Québec, Jean Rousseau.
Photo d'archives Simon Clark Le conseiller de Démocratie Québec, Jean Rousseau.

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois en dix ans de règne, le maire Labeaume convie deux élus de l’opposition – Jean Rousseau et Yvon Bussières – à des rencontres séparées pour discuter avec eux de mobilité durable et de tramway.

« M. Labeaume m’a téléphoné lundi, juste avant la cérémonie de commémoration (du premier anniversaire de l’attentat de la grande mosquée). On a parlé pendant quelques minutes de mobilité durable et de tramway. L’échange était très cordial et très positif. On doit se voir bientôt pour une rencontre privée », a fait savoir M. Rousseau, mercredi, au Journal. Fin 2017, cet unique conseiller de Démocratie Québec (DQ) s’était dirigé vers M. Labeaume, en plein conseil municipal, pour lui serrer la main et lui offrir de « mettre la partisanerie de côté » dans le dossier du tramway.

Le maire Labeaume doit également rencontrer le conseiller indépendant Yvon Bussières qui fut longtemps son opposant et avec lequel les rapports sont plus cordiaux depuis quelques mois. Hier, Le Journal n’a pas réussi à joindre M. Bussières.

« Ces deux conseillers sont en faveur du transport en commun. Le maire veut connaître leur opinion pour pouvoir en tenir compte », a soutenu Paul-Christian Nolin, attaché de presse de M. Labeaume. C’est d’ailleurs ce qui explique que le chef de l’opposition officielle, Jean-François Gosselin, n’ait pas été convié à une rencontre, a convenu M. Nolin.

Groupe de travail

Faut-il s’attendre à ce que le maire propose à M. Rousseau d’intégrer le groupe de travail qui élabore actuellement les détails du projet de tramway ? « Ça me surprendrait, a répété le conseiller de DQ. Mais si c’est le cas, j’accepterais avec grand plaisir. » Selon M. Nolin, il est « trop tôt » pour répondre à ce genre de question.

D’autre part, Jean Rousseau dit avoir le « feeling » que l’administration Labeaume dévoilera son projet de tramway avant le dépôt du budget du Québec (traditionnellement à la deuxième moitié de mars). Un travail pédagogique pour que la population s’approprie le projet sera, d’après lui, nécessaire par la suite.