/news/provincial
Navigation

[PHOTOS] Un énorme lynx articulé pour le défilé du Carnaval

L’équipe du Carnaval a décidé cette année de dévoiler tous les secrets du traditionnel défilé à 48 heures de l’événement qui arpentera les rues de Charlesbourg samedi soir.
Photo Jean-François Desgagnés L’équipe du Carnaval a décidé cette année de dévoiler tous les secrets du traditionnel défilé à 48 heures de l’événement qui arpentera les rues de Charlesbourg samedi soir.

Coup d'oeil sur cet article

«Pas de chichi»: contrairement à l’habitude, le Carnaval de Québec a décidé de dévoiler cette année tous les secrets du traditionnel défilé à 48 heures de l’événement, à commencer par l’immense lynx boréal articulé qui s’ajoute aux nombreux animaux nordiques qui composent le coloré cortège.

Six nouveautés viennent agrémenter les 13 tableaux existants pour le Défilé de nuit du 64e Carnaval, qui arpentera les rues de Charlesbourg samedi soir.

Le lynx, légèrement plus petit que l’ours de 12 pieds de hauteur par 24 pieds de longueur qui a été dévoilé l’hiver dernier, se joint aux autres bêtes (ours, cerfs, loups, chouettes) qui animent le défilé depuis sa refonte amorcée il y a quatre ans, sous le thème de la nordicité.

L’équipe du Carnaval a décidé cette année de dévoiler tous les secrets du traditionnel défilé à 48 heures de l’événement qui arpentera les rues de Charlesbourg samedi soir.
Photo Jean-François Desgagnés

Comme un «chat prêt à bondir»

L’imposant lynx argenté – qui sera peint juste à temps pour samedi – sera manipulé par pas moins de six personnes. «Il est magnifique à voir se déplacer, ça fonctionne, on y croit. On a vraiment l’impression que c’est un félin», a expliqué Ghislain Turcotte, le concepteur et directeur artistique du Défilé de nuit du Carnaval, à l’occasion d’une visite de presse des ateliers jeudi.

«Ses articulations sont fluides, on voulait qu’il ait l’air d’un félin, d’un chat prêt à bondir. Il va pouvoir se déplacer pour aller voir le monde de chaque côté», a-t-il souligné.

L’équipe du Carnaval a décidé cette année de dévoiler tous les secrets du traditionnel défilé à 48 heures de l’événement qui arpentera les rues de Charlesbourg samedi soir.
Photo Jean-François Desgagnés

Conçu entièrement de mousse à l’instar des autres bêtes, le lynx aura nécessité près de deux mois de travail à temps plein.

Parmi les autres nouveautés, quatre chouettes, qui seront chacune manipulées par une personne, s’ajoutent aux oiseaux existants, et les ailes de l'une d'entre elles ne comptent pas moins de 12 pieds d’envergure.

Un nouveau char

Il y a aussi un tout nouveau char allégorique, Le Cristal, qui prend la relève d’un ancien char destiné aux commanditaires.

L’équipe du Carnaval a décidé cette année de dévoiler tous les secrets du traditionnel défilé à 48 heures de l’événement qui arpentera les rues de Charlesbourg samedi soir.
Photo Jean-François Desgagnés

L'équipe souhaitait qu’il ait «un aura magique et précieux». De là est venue l’idée du cristal. «Plus le char va avancer vers vous, plus le cristal va se dévoiler», a exposé M. Turcotte.

Ce char allégorique moderne défilera sur le rythme d’une toute nouvelle musique, un remix de la chanson du Carnaval signé par l’artiste Gab Paquet. «C’est pas mal le fun», glisse avec enthousiasme le concepteur.

Les spectateurs feront aussi la rencontre de nouveaux personnages, soit de deux ours et de six «dériveurs», personnifiés par des gens costumés.

«Ils sont un peu la sentinelle du fleuve Saint-Laurent. Les blocs de glace [de leur costume] seront illuminés, donc le soir, on va vraiment avoir l’impression qu’ils dérivent, bien assis sur un bloc de glace», a illustré M. Turcotte.

Depuis quatre ans, le défilé a fait peau neuve petit à petit si bien que cette année, la majorité des tableaux sont des nouveautés, tous inspirés d’une légende nordique que s’est créée l’équipe pour s’inspirer.

L’équipe du Carnaval a décidé cette année de dévoiler tous les secrets du traditionnel défilé à 48 heures de l’événement qui arpentera les rues de Charlesbourg samedi soir.
Photo Jean-François Desgagnés

«C’est pour avoir vraiment un défilé qui nous ressemble, qui peut se passer seulement ici, qui évoque la nordicité et qui rend hommage au fleuve et à Québec», a rappelé Ghislain Turcotte.

Bien qu’on annonce froid ce samedi pour le premier des deux défilés, rien n’arrête les quelque 600 artistes et figurants qui participent à ceux-ci. «On met plus de hot pads!», lance le concepteur.

L'avenir du défilé

Questionné sur l’avenir du défilé dans le cadre du grand renouveau signé Daniel Gélinas attendu pour le 65e Carnaval où tout «sauf Bonhomme» peut changer, Ghislain Turcotte demeure prudent.

«Je n’ai pas parlé à Daniel et Daniel ne m’a pas parlé. [...] Évidemment, je pense que le défilé est fort, je n’ai pas l’impression qu’il va partir, j’ai l’impression que c’est un élément qui est majeur dans le Carnaval, mais en même temps, je leur laisse faire leur travail. C’est tout à fait sain qu’ils puissent se requestionner sur tout et regarder l’ensemble du Carnaval», a-t-il commenté.

L’équipe du Carnaval a décidé cette année de dévoiler tous les secrets du traditionnel défilé à 48 heures de l’événement qui arpentera les rues de Charlesbourg samedi soir.
Photo Jean-François Desgagnés

QUAND ASSISTER AU DÉFILÉ DE NUIT DU 64e CARNAVAL?

  • Défilé de Charlesbourg le samedi 3 février, dès 19 h
  • Défilé de la Haute-Ville le samedi 10 février, dès 19 h

Les parcours au carnaval.qc.ca