/finance/news
Navigation

Vraiment utiles des haut-parleurs intelligents?

illust194
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

J’ai mis du temps à me décider, mais j’ai finalement plié et essayé les différents haut-parleurs intelligents Google Home et Amazon Echo.

Alors que plusieurs débattent à savoir quel modèle est le plus utile, je me suis plutôt demandé si ce que l’on peut considérer être LE gadget de l’heure est un ajout réellement utile à notre quotidien.

Qu’est-ce qu’un haut-parleur intelligent ?

Ces haut-parleurs Bluetooth sont munis d’une interface de reconnaissance vocale capable d’analyser vos commandes et d’y répondre. Plutôt que de synchroniser votre téléphone à votre chaîne stéréo, vous pouvez directement lui demander de poser une action. Les possibilités les plus communes incluent :

  • Jouer une chanson ou la radio ;
  • Ajouter des items à une liste ;
  • Mettre une minuterie ;
  • Faire un appel en mode mains libres ;
  • Contrôler ses autres appareils intelligents ;
  • Et même demander de se faire raconter une blague !

Lequel choisir ?

Si Apple vient de lancer la prévente de son HomePod, un appareil qui semble plus limité en matière d’assistance intelligente, les deux appareils les plus populaires sur le marché sont présentement le Google Home (muni de Google Assistant) et le Amazon Echo (muni d’Alexa).

Chaque fabricant offre des versions régulières et miniatures de ses produits, dont la principale différence est la qualité sonore et la précision du micro (pour capter vos commandes). Pour la différence de prix (100 $), la version réduite est selon moi satisfaisante, répondant aux mêmes fins pratiques.

Je trouve également les modèles des deux fabricants équivalents concernant la performance. L’une des fonctionnalités les plus utiles, selon moi, soit de pouvoir faire des appels gratuitement au Canada et aux États-Unis, est par ailleurs disponible sur les deux appareils. Le choix relève donc, selon moi, des fonctions que vous préférez utiliser.

Google permet une recherche plus fluide sur le web. Ainsi, le Home peut répondre à la majorité de vos questions. Il se connecte aussi aux outils Google (Gmail, Google Calendar, etc.). Donc, si vous utilisez ceux-ci, vous pourrez profiter de la commande vocale pour gérer votre temps plus efficacement.

À l’inverse, l’Echo permet de commander directement sur Amazon. Pour la famille occupée qui commande à répétition les mêmes items, il peut donc être très pratique de s’assurer qu’une nouvelle bouteille de lessive est en route sans devoir ouvrir l’ordinateur. Par ailleurs, comme Amazon a lancé son produit en premier, celui-ci se connecte avec un plus grand nombre d’appareils intelligents, offrant davantage de possibilités pour contrôler votre maison intelligente. Google rattrape toutefois rapidement son retard à cet égard et de plus en plus de fabricants, incluant les produits de iDevices, se synchronisent maintenant aux deux modèles.

Petit bémol par contre, l’Echo n’est disponible que sur Amazon. Impossible donc de l’essayer en magasin avant de l’acheter.

Est-ce vraiment utile ?

Bien que j’aimerais vous dire oui et que je crois sincèrement que la commande vocale sera la prochaine grande tendance, je crois qu’il vaut mieux attendre de disposer de davantage d’objets connectés dans la maison pour que ces appareils soient réellement utiles.

Bien qu’il s’agisse encore d’un luxe, le produit reste donc très intéressant et l’ajout constant de nouvelles commandes continuera assurément d’en alimenter la popularité.

Conseils

  • Comparez les fonctionnalités des différents modèles (régulier et mini) et fabricants afin de trouver l’appareil le mieux adapté à vos besoins.
  • Connectez un maximum de vos gadgets à votre haut-parleur afin d’en tirer le plein potentiel. Assurez-vous aussi que tout autre appareil intelligent que vous achetez est compatible avec le haut-parleur choisi.
  • Selon les fabricants, les haut-parleurs n’écoutent que lorsque vous les activez, sauf occasionnellement afin d’analyser et de mieux reconnaître votre voix. Plusieurs personnes mentionnent toutefois se faire cibler des publicités liées à leurs conversations une fois sur le web. Si vous êtes sensible aux notions de vie privée, soyez-en avertis. Mais voilà un tout autre débat pour un prochain article !