/sports/football/rougeetor
Navigation

Frédéric Pongo choisit le Rouge et Or de Laval

Coup d'oeil sur cet article

Le secondeur intérieur des Élans de Garneau a fait connaître sa décision, vendredi. Il hésitait entre le Rouge et Or et les Carabins de l’Université de Montréal. « Ça fait du bien, a illustré Pongo. C’est une grosse décision et c’est pourquoi j’ai pris mon temps. Laval croyait que ma réflexion allait être un peu plus longue. Je me suis assis avec mon père et nous avons pesé les pour et les contre. »

« Je voulais rester proche de ma famille, poursuit le secondeur de 6 pi 1 et 230 livres. C’était plus simple pour ma famille que je reste à Québec. »

Objectifs

Auteur de 65 plaqués, ce qui lui a valu le deuxième rang du circuit collégial Division 1, Pongo a deux objectifs en prévision de sa première saison universitaire. « Je veux voir du terrain soit sur les unités spéciales ou en défensive, a-t-il indiqué. Sur le plan collectif, je veux gagner un championnat, ce que nous n’avons pas réussi à faire à Garneau. Je n’ai pas connu une mauvaise saison, mais j’aurais pu en faire plus et être meilleur. »

Une arrivée qui tombe à pic

L’arrivée de Pongo tombe bien pour le Rouge et Or. Le vétéran Marc-Antoine Varin reviendra au jeu après avoir été opéré à une épaule à l’automne, mais ça ne se bouscule pas au poste de secondeur intérieur.

« Disons qu’il y a un bon timing, a-t-il indiqué. Je n’ai pas fait mon choix en fonction des gars en place ou des recrues qui rentraient. Que ce soit à Laval ou à Montréal, il y a des joueurs en masse. Ce ne fut pas un facteur dans ma décision. Peu importe l’endroit que j’allais choisir, je serai capable de faire ma place si je mets les efforts nécessaires. »