/weekend
Navigation

Jacynthe René: un rôle à la fois

Jacynthe René (à gauche), campe le rôle d’une mère qui a eu un enfant à la suite d’un viol. Elle est en compagnie de la comédienne Mélissa Désormeaux-Poulin (à droite), vedette de Ruptures.
Photo courtoisie, Véro Boncompagni Jacynthe René (à gauche), campe le rôle d’une mère qui a eu un enfant à la suite d’un viol. Elle est en compagnie de la comédienne Mélissa Désormeaux-Poulin (à droite), vedette de Ruptures.

Coup d'oeil sur cet article

Trois ans après avoir tenu le rôle de la journaliste culturelle Marianne Desbiens dans Les jeunes loups, un personnage qui marquait son retour à la télé, la comédienne Jacynthe René sera au cœur de la prochaine intrigue de Ruptures. Les rôles se font plus rares pour elle aujourd’hui, pourtant, le jeu est toujours sa passion première.

On associera toujours Jacynthe René à Diva, où elle a fait ses débuts en 1997. « Je suis là depuis 20 ans, mais je n’ai pas joué tant que ça. Pourtant, j’aimerais jouer jusqu’à 80 ans », lance à l’autre bout du fil celle qui est aujourd’hui femme d’affaires à temps plein.

Jacynthe René a connu une carrière en dents de scie et elle a refusé plusieurs rôles à un certain moment, entre autres parce qu’elle a eu trois enfants. L’actrice n’est aucunement aigrie et voit comme un cadeau chaque rôle qui s’offre à elle.

« Je n’ai même plus d’agent, dit-elle. Ce n’est pas évident non plus quand tu n’es plus dans le cercle. Il faut qu’on voie que je joue encore, qu’on vienne me chercher. Alors il faut qu’on ait envie de travailler avec moi. »

« Mais je n’attends plus après ça. J’ai eu des creux, et j’ai choisi aussi à un moment donné de ne pas jouer. Je me suis réalisée autrement », dit celle qui est aujourd’hui propriétaire et fondatrice de Maison Jacynthe, une entreprise axée sur le bien-être et la santé.

Une mère violée

Jacynthe René embarque dans Ruptures dès lundi. « Là, je ne m’attendais plus à rejouer, dit-elle. Et je le dois à François Bouvier (réalisateur de Ruptures) », qui lui avait fait passer sa toute première audition, dans Urgence, où elle tenait un rôle « quasi muet ».

Elle incarnera cette fois-ci une mère qui a eu un enfant, aujourd’hui adolescent, à la suite d’un viol. Il s’agit d’un rôle « prenant, émotif, en montagnes russes », où elle a dû puiser dans une vaste gamme d’émotions.

« C’est assez merveilleux comme personnage. C’est une femme qui a élevé seule son enfant né après un viol. Elle l’a eu difficile, mais c’est une femme forte. Mais il arrive à l’âge où son fils veut connaître la vérité », explique-t-elle.

« Quand l’agence de casting m’a appelée, on m’a dit que c’était un super beau rôle et que les scènes étaient extraordinaires. Et c’est vrai. C’est un personnage avec beaucoup de profondeur, beaucoup de couches », dit l’actrice, qui donne la réplique à Réal Bossé.

Femme d’affaires

Depuis 2013, Jacynthe René a bâti une entreprise en constante croissance. Elle prévoit ouvrir d’autres boutiques Maison Jacynthe en 2018, et elle est en écriture de son 5e livre, la suite de Vive la détox gourmande­­­.

« Tout ça me permet de me réaliser, parce que je touche la vie des gens. J’aime créer, j’aime les photoshoot, les tournages qu’on fait, j’aime écrire. »


Ruptures est diffusée tous les lundis, 21 h, à Radio-Canada.