/weekend
Navigation

Un dernier spectacle sur le temps

Avant de passer à autre chose, Alain ­Choquette ­souhaite mettre en scène un ­dernier ­spectacle, qu’il aimerait jouer pendant 5 ans, si tout va bien.
Photo d’archives CHANTAL POIRIER Avant de passer à autre chose, Alain ­Choquette ­souhaite mettre en scène un ­dernier ­spectacle, qu’il aimerait jouer pendant 5 ans, si tout va bien.

Coup d'oeil sur cet article

Alain Choquette n’a même pas fini sa ­tournée pour Drôlement magique qu’il pense déjà à son prochain tour de piste. En ­novembre, le magicien lancera son nouveau ­spectacle, La mémoire du temps, qui se voudra aussi la dernière tournée de sa carrière. « Si les gens aiment ça, je pense que ça va être une belle façon pour moi de tirer ma révérence », dit-il.

L’année 2017 a été particulièrement chargée pour Alain Choquette. En plus de tourner régulièrement son spectacle aux quatre coins de la France, le magicien a fait une courte tournée québécoise, à l’automne, en plus de prendre part aux enregistrements de l’émission La magie des stars, à TVA.

En entrevue téléphonique avec Le Journal, le magicien indique avoir trouvé bien émouvant le fait de donner sa dernière représentation de Drôlement magique en Europe, il y a quelques jours. « C’était la 652e représentation de la tournée, dit-il. J’aurais pu encore continuer le spectacle, mais j’avais le goût d’écrire un nouveau show. »

Lorsqu’il a amorcé son aventure ­européenne, Alain Choquette devait initialement s’y produire durant quatre mois. Il sera finalement resté quatre ans sur le Vieux Continent. « Je suis fier d’avoir réalisé ça, d’être parti à zéro, dit-il. J’étais un total inconnu au début, là-bas. Les premières années, je ­pensais à ça tous les jours. C’était beaucoup de travail. Je n’aurais pas pu faire ça il y a 20 ans. »

Touche poétique

Âgé de 55 ans, le magicien voit le poids des années commencer à se faire sentir. C’est pourquoi il a décidé que son prochain spectacle serait son dernier et qu’il porterait sur le temps.

« Ça va parler du combat du temps et de tout ce qui nous arrive en ­vieillissant, dit-il. Je vais jouer avec ça. Je suis en train de développer des numéros à ­partir de ces thèmes-là. »

En France, Alain Choquette a reçu beaucoup de commentaires qui ­louangeaient son approche poétique de la magie. C’est cet aspect qu’il veut davantage exploiter dans La mémoire du temps.

« Dans mon dernier spectacle, le ­numéro avec la tempête de ­papillons, les gens repartaient avec cette ­image-là. C’est bien important d’avoir des moments d’émotion qui font ­réfléchir les gens. Je veux qu’ils sortent de mon prochain spectacle émotivement bousculés. Ça n’a pas vraiment été fait, en magie. »

Vivre à fond

Alain Choquette amorcera sa nouvelle tournée au Québec en novembre. « Nous allons inviter des producteurs français pour voir ce qu’ils veulent faire avec le spectacle. Si ça fonctionne encore bien en France, je pourrais le jouer durant cinq ou six ans. Et ensuite, je passerai à autre chose ! »

Grand amateur de voyages, le ­magicien indique avoir plusieurs endroits dans le monde qu’il souhaite visiter avec sa conjointe. « La vie passe comme un clin d’œil. Je veux vraiment la vivre à fond maintenant. »


Alain Choquette amorcera la tournée de son nouveau spectacle La mémoire du temps le 2 novembre, à Laval. Il sera de passage le 31 janvier 2019, à la Salle Albert-Rousseau de Québec, et le 6 février 2019, au Théâtre St-Denis de Montréal. Pour toutes les dates : www.alainchoquette.ca.