/finance/news
Navigation

Votre abri d’auto est-il un danger public?

Печать
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Communément appelés « abris Tempo », les abris d’auto temporaires sont conçus afin de protéger votre voiture des intempéries hivernales. Mais parfois, c’est l’inverse qui se produit, et votre abri occasionne plus de dommages qu’il ne permet d’en éviter.

Sous le poids de la neige, certains abris s’effondrent et risquent d’endommager les voitures tout en blessant leurs occupants. D’autres abris s’envolent au vent et causent des dégâts dans le voisinage.

Voici quelques trucs qui vous permettront d’éviter que votre abri ne se transforme en véritable danger public.

1. Recherchez un modèle certifié. En mars 2015, le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) a publié de nouvelles exigences en matière de fabrication de ces abris, afin de prévenir les effondrements et le désancrage. Il est notamment question de la capacité structurale minimale des abris et d’une méthode d’ancrage sécuritaire.

2. Achetez local. Plusieurs fabricants québécois se sont dits favorables à de telles normes et se sont engagés à les appliquer. Toutefois, gardez en tête que la conformité aux normes du BNQ n’est pas obligatoire. L’achat local peut donc être une très bonne option. Attention aussi aux abris produits et vendus en Chine. Ils sont souvent moins chers, mais moins solides.

3. Portez une attention particulière à la structure. Optez pour une ossature métallique à la forme arrondie ou à pente prononcée. Celle-ci devrait être solidement arrimée au sol. Notez que l’utilisation de blocs de béton n’est pas une option sécuritaire.

4. Misez sur la solidité de la toile. Optez pour une toile en fibres de polyéthylène tissées, d’une qualité avoisinant au minimum un poids de 5,65 onces/v². Assurez-vous qu’elle est bien ajustée pour éviter les accumulations d’eau. Aussi, ne sortez pas inutilement votre abri trop tôt dans la saison, puisque le soleil abîmera prématurément la toile.

5. Ne laissez pas la neige s’accumuler sur votre abri. Pour éviter de déstabiliser la structure, évitez de déblayer un côté entier à la fois. Faites-le de manière progressive afin que le poids demeure équitable d’un côté à l’autre.

6. Inspectez régulièrement votre abri. Portez une attention particulière à la structure et aux boulons, qui pourraient avoir tendance à se dévisser. Vérifiez régulièrement le cordage de la toile, et ne le remplacez pas par des attaches autobloquantes, qui céderont beaucoup plus rapidement.

Conseils

  • Assurez-vous de bien connaître la réglementation municipale en vigueur. Au Québec, ce sont les municipalités qui réglementent l’installation des abris d’auto. Certaines municipalités en proscrivent l’installation, alors que d’autres ne tolèrent que les abris dont la fabrication est reconnue et certifiée.
  • Assurez-vous de bien comprendre votre contrat d’assurance habitation. Même les couvertures les plus complètes comportent plusieurs exclusions. L’effondrement d’un bien en raison du poids de la neige ou de la glace est couvert que dans les contrats offrant une protection tout risque. Autrement, il faudra débourser un supplément pour vous munir d’une protection personnalisée.
  • Si vous quittez votre maison plusieurs jours durant l’hiver, demandez à quelqu’un de surveiller votre abri, et, au besoin, de le déneiger pour qu’il demeure sécuritaire.