/news/provincial
Navigation

Les trois frères Stastny auront leur statue

Le maire a acquiescé à la demande de Peter

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a reçu positivement la demande de l’ex-joueur étoile des Nordiques, Peter Stastny, qui souhaite être honoré avec ses deux frères, Anton et Marian, devant le Centre Vidéotron. Sur la photo, les trois frères Stastny lors de la Marche bleue le 2 octobre 2010, à Québec.
Photo d'archives, BENOIT GARIEPY Le maire de Québec, Régis Labeaume, a reçu positivement la demande de l’ex-joueur étoile des Nordiques, Peter Stastny, qui souhaite être honoré avec ses deux frères, Anton et Marian, devant le Centre Vidéotron. Sur la photo, les trois frères Stastny lors de la Marche bleue le 2 octobre 2010, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Les frères Stastny seront finalement honorés tous les trois sur la place Jean-Béliveau puisque la demande de Peter a été entendue par la Ville.

Le maire Régis Labeaume a reçu positivement la demande de Peter Stastny d’être honoré avec ses deux frères, Anton et Marian, devant le Centre Vidéotron.

« J’ai trouvé ça bon. On va le faire pour les trois, il n’y a pas de souci. »

Le maire n’a pas mis de temps à répondre à la demande de l’ex-joueur étoile des Nordiques, qui a été choisi par les gens de Québec pour être honoré dans une œuvre d’art à la place Jean-Béliveau.

Il avait exprimé vendredi dernier sur les ondes du FM93 son désir de voir ses frères le rejoindre dans cet hommage.

« Je serais prêt à changer ma statue pour en avoir une avec mes deux frères. C’était un des plus grands souvenirs, des plus grands honneurs pour moi de jouer avec mes deux frères. Du moment où on était ensemble à Bratislava au moment où Marian a été échangé à Toronto, c’était quatre années absolument extraordinaires », avait-il affirmé.

Le maire de Québec n’y voit pas d’inconvénient. « C’était correct de sa part. Le gars a une belle générosité et il est reconnaissant. C’est un gars de qualité, Stastny. Je ne suis pas surpris de sa demande et on va acquiescer sans aucun problème. »

Il souligne cependant que la dépense pour l’œuvre d’art ne sera pas accrue pour autant.

Le coût total du projet de commémoration, qui comprend cinq œuvres d’art, soit une pour chaque période marquante du hockey à Québec, est de 1 million $ sur cinq ans, payé à parts égales par la Ville et la Commission de la capitale nationale du Québec.

Mieux que les « chevreuils », dit Gosselin

Le chef de l’opposition, Jean-François Gosselin, a applaudi la décision de M. Labeaume. Il a indiqué que Peter Stastny était son idole de jeunesse.

« J’étais vraiment content que les gens de Québec aient voté pour lui. Et la statue des trois frères, c’est vraiment la meilleure des idées. [...)] Quant à moi, ça aurait dû être une statue des trois frères Stastny au lieu d’avoir les chevreuils (l’œuvre La Rencontre), mais on ne refera pas l’histoire. »