/entertainment/stage
Navigation

Calendrier modifié pour le spectacle Où tu vas quand tu dors en marchant...?

Où tu vas quand tu dors en marchant...? change d’horaire

Le spectacle déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant…? sera présenté, ce printemps, du jeudi au dimanche, sur deux fins de semaine.
Photo Simon Clark Le spectacle déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant…? sera présenté, ce printemps, du jeudi au dimanche, sur deux fins de semaine.

Coup d'oeil sur cet article

Le Carrefour international de théâtre a choisi, en raison de la tenue du Sommet du G7, les 8 et 9 juin, à La Malbaie, de modifier l’horaire du spectacle Où tu vas quand tu dors en marchant...? L’événement sera présenté sur deux fins de semaine, du jeudi au dimanche.

Une décision prise afin d’éviter toute situation qui pourrait devenir problématique.

Avec l’ajout du dimanche, le nombre de représentations, qui était de neuf, passera à huit.

« Nous sommes peut-être trop prudents et c’est tant mieux », a lancé la directrice générale Dominique Violette, lors du dévoilement de deux spectacles de la 19e édition du Carrefour, qui sera présenté du 22 mai au 8 juin.

« Les hôtels sont déjà pas mal pleins à Québec. Où tu vas... est une énorme machine avec 200 personnes qui y travaillent chaque soir. On veut assurer la qualité du spectacle et il y a aussi tout ce qui touche les questions de sécurité. On doit bloquer des rues pour cet événement et on ne veut pas se retrouver à devoir réagir à la dernière minute si quelque chose d’imprévu se produit. Ce changement permettra aussi de tester la journée du dimanche », a-t-elle expliqué.

Deux retours

La directrice artistique Marie Gignac a dévoilé, mardi, deux spectacles qui seront à l’affiche, lors de la 19e édition, à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec.

La création La Nuit des taupes
Photo courtoisie Martin Argyroglo
La création La Nuit des taupes

Le Français Philippe Quesne sera de retour, après une première visite, en 2010, avec La Nuit des taupes, qui sera présenté les 30 et 31 mai. Un spectacle où sept taupes géantes organisent leur habitat, leur vie en communauté, travaillent, se nourrissent, dorment, s’accouplent et où il y a des naissances.

« Il y a des grognements, des grommellements et pas une seule parole. Elles s’inventent des loisirs. Une s’adonne à l’art et un groupe de musique rock est monté. Ce sont des créatures drôles, irrésistibles et attendrissantes. C’est un spectacle qui fait référence à tous ceux et celles qui se cherchent une place et un refuge dans ce monde. C’est un hommage à l’underground et aux cultures clandestines », a décrit Marie Gignac.

Le spectacle Cold Blood
Photo courtoisie Julien Lembert
Le spectacle Cold Blood

Acclamé en 2014 avec le spectacle Kiss and Cry, Jaco Van Dormael et Michèle Anne De Mey seront de retour, les 6, 7 et 8 juin, avec leur création Cold Blood.

Comme pour Kiss and Cry, Cold Blood est du cinéma en direct, où le spectateur est témoin du tournage et où il voit, en même temps, le résultat final projeté sur un écran géant.

« C’est un spectacle qui nous fait vivre sept décès. Des morts farfelues, romantiques, tragiques et accidentelles. Ce n’est pas du tout morbide. Nous ne sommes pas du tout dans le film d’horreur, mais plus dans l’enchantement », a indiqué la directrice artistique du Carrefour international de théâtre.

Les billets pour ces deux spectacles sont en vente sur le site internet du Carrefour international de théâtre et sur le réseau Billetech.