/sports/hockey/canadiens
Navigation

Le CH dans le sable mouvant

Il n’a pas fait de progrès au classement malgré les deux récentes victoires

Même si le Canadien a gagné deux matchs en fin de semaine, dont celui face aux Ducks d’Anaheim, il ne s’est aucunement rapproché d’une participation aux séries.
Photo Agence QMI, Joël Lemay Même si le Canadien a gagné deux matchs en fin de semaine, dont celui face aux Ducks d’Anaheim, il ne s’est aucunement rapproché d’une participation aux séries.

Coup d'oeil sur cet article

Quand le Canadien perd deux matchs d’affilée, les partisans rêvent du défenseur Rasmus Dahlin, le futur premier de classe au prochain repêchage. Quand le CH gagne deux rencontres d’affilée, une bonne poignée de fidèles recommencent à rêver à une participation miracle aux séries.

Malgré des gains de 5 à 2 contre les Ducks d’Anaheim et de 4 à 1 contre les Sénateurs d’Ottawa au cours de la fin de semaine du Super Bowl, la bande à Claude Julien reste très loin d’une place pour le bal du printemps avec le 14e rang dans l’Association de l’Est, à 50 points.

« C’est difficile quand tu regardes le classement, a reconnu le centre Jonathan Drouin. Nous venons de signer deux victoires d’affilée, mais il n’y a pas eu d’avancement avec notre position. Il y a beaucoup d’équipes devant nous pour les dernières places disponibles. Je ne peux pas mentir. Nous trouvons ça pénible et ça nous dérange quand nous voyons notre position. »

Un trop gros trou

À quelques mètres seulement de Drouin dans le vestiaire de l’équipe à Brossard, Max Pacioretty a remonté dans le temps pour expliquer la situation actuelle de l’équipe.

« Je ne regarde pas trop souvent le classement, juste une fois de temps en temps. Il n’y a pas de secret sur notre position. Il reste des points à gagner et il faut en gagner énormément. Nous nous sommes creusé un trou dès le début de l’année. Après huit matchs, nous étions déjà dans une mauvaise position (1-6-1). C’est difficile de remonter la pente après ça. Si nous retirons les huit premiers matchs, nous aurions une meilleure position. Souvent quand les équipes ratent les séries, il faut regarder les points perdus au classement dans les premiers mois du calendrier. Mais nous avons encore une chance. Il faut partir sur une longue série de victoires. Nous avons connu une bonne fin de semaine et c’est un départ. »

Le capitaine a un bon point quand il rappelle l’affreux départ de l’équipe au mois d’octobre. Mais depuis ce temps, le Tricolore a trop souvent manqué de constance. Depuis les huit premiers matchs, le Canadien a un dossier de 21-19-5, ce qui est bon pour le 11e rang dans l’Est. Encore une fois, on ne parle pas d’une position parmi les huit premiers.

Avant les matchs de mardi soir dans la LNH, le CH se retrouvait à huit points des Islanders de New York, la dernière équipe repêchée pour les séries. Si l’écart ne semble pas si grand, il ne faut pas oublier qu’il y a cinq autres formations entre le Canadien et les Islanders. C’est là le plus grand défi. Bref, les fidèles des Glorieux devraient continuer à rêver de Dahlin et de gagner la prochaine loterie pour le repêchage. C’est plus plausible qu’une place en séries.