/finance/stockx
Navigation

Les marchés n’inquiètent pas Sabia

Pas de crise en vue malgré la chute du Dow Jones, croit le patron de la Caisse de dépôt

Michael Sabia
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés Michael Sabia

Coup d'oeil sur cet article

Les marchés financiers ne s’apprêtent pas à revivre la crise de 2008, malgré les bouleversements des 48 dernières heures, croient le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, et le grand patron de la Caisse de dépôt et placement, Michael Sabia.

Les derniers jours ont occasionné leur lot d’émotions fortes pour les investisseurs du Québec et du reste de la planète. Mais il ne faut surtout pas céder à la panique, assure Michael Sabia.

« Ce n’est pas tout à fait surprenant qu’on voie actuellement cette volatilité, même si elle est un peu exagérée. Pourquoi ? Parce qu’on [observe] des éléments d’inflation, d’augmentation des taux, et donc des changements aux politiques monétaires. Les marchés sont très sensibles à ces changements nécessaires. »

Il ajoute que, contrairement à la situation qui prévalait en 2008, les bases de l’économie demeurent bonnes.

« Je ne pense pas qu’on ait les ingrédients pour une crise, pas en ce moment », a ajouté M. Sabia.

La correction subie par les marchés s’est faite non pas parce que l’économie va mal, mais parce que les marchés ont « surévalué » la situation au cours des derniers mois, croit pour sa part le ministre québécois des Finances.

« On assiste à un retour du balancier. [...] L’économie va bien. »

Respirer par le nez

Fondateur d’Alimentation Couche-Tard, Alain Bouchard incite les investisseurs à « respirer par le nez » à la vue des résultats des derniers jours.

« Il était temps qu’il y ait une pause, une correction. Personne ne peut prédire ce qui s’en vient, mais je m’attends à de la volatilité pour les prochains mois, des hausses, des baisses. Je n’envisage pas de nouveaux records. Un nouveau recul n’est toutefois pas impossible », a-t-il affirmé, en marge d’un gala qui l’honorait.

Un rebond

Après avoir connu sa pire séance en plus de six ans, Wall Street a rebondi mardi, terminant en nette hausse après une journée en montagnes russes.

L’indice Dow Jones a clôturé en hausse de 2,34 %, à 24 915,45 points, tandis que le Standard & Poors 500 a crû de 2,13 %, à 7115,88.

En moins d’une demi-heure en début de journée, le Dow Jones était passé de -2,3 % à +1,5 %, avant d’hésiter entre pertes et gains, la journée durant.

Le Nasdaq a quant à lui gagné 1,76 %, pour se hisser à 2695,50 points.

Ces résultats contrastent vivement avec ceux de la veille, alors que le Dow Jones avait perdu plus de 6 %, de façon inattendue, avant de reprendre un peu du poil de la bête pour clôturer en baisse de 4,6 %.