/sports/others
Navigation

Volleyball féminin: un titre canadien accessible pour le Rouge et Or

Les filles du Rouge et Or devront toutefois se retrousser les manches

Volleyball
Photo d'archives L’entraîneur Olivier Caron croit aux chances de ses joueuses de remporter les grands honneurs en mars prochain.

Coup d'oeil sur cet article

Champion du RSEQ ou pas, Olivier Caron croit qu’il sera possible pour le Rouge et Or de l’Université Laval de réussir un parcours intéressant lors du championnat canadien de volleyball féminin qui se déroulera du 16 au 18 mars au PEPS.

« Peu importe le classement au national, on retrouvera huit équipes qui seront très difficiles à jouer, a affirmé l’entraîneur-chef du Rouge et Or. Dalhousie, qui sera le champion de l’Atlantique, a une très bonne équipe ; Ryerson ou McMaster seront solides en Ontario et l’Ouest misera sur quatre très bonnes équipes. Le finaliste du RSEQ se retrouvera au mieux en 6e position. À certaines occasions, une équipe se retrouve seule au monde, mais les huit formations pourront cette fois-ci remporter les grands honneurs. En match présaison, on a battu à trois reprises l’équipe numéro un au pays en ce moment [UBC Okanagan]. »

Pas de vedette

Le Rouge et Or est de retour dans le top 10 depuis mardi. Les Carabins de l’Université de Montréal occupent le 2e échelon et les Martlets de McGill pointent au 9e rang. C’est plutôt rare qu’on retrouve trois équipes du RSEQ dans le classement national.

« Le niveau de jeu au Québec est très bon et ça nous aide dans notre préparation, a indiqué Caron. On a battu McGill en fin de semaine dernière et on a perdu en cinq manches à Montréal, où c’est toujours particulier de jouer. Tout le monde peut battre tout le monde contrairement à l’an dernier, où Montréal était seul et que les autres équipes se battaient pour les positions deux à quatre. »

« Nous sommes sur la bonne voie pour atteindre notre plein potentiel, de poursuivre Caron qui prendra part à un 4e championnat canadien en six ans à la barre du Rouge et Or. Les filles sont soudées et nous avons un bel esprit de corps. Contrairement à Montréal et McGill, nous n’avons pas de vedette, mais cinq attaquantes qui peuvent contribuer à un bon rythme. L’important est de distribuer la balle à tout le monde et de contrôler le premier contact. »

Premier match le 16 mars

Contre un adversaire qui reste à déterminer, mais qui sera fort probablement une équipe de l’Ouest, le Rouge et Or disputera son premier match au national le 16 mars à 18 h.

Les filles du Rouge et Or disputeront le championnat canadien à la maison pour la 7e fois dans l’histoire du programme. La dernière fois remonte à 2011 alors que les Lavalloises avaient mérité la médaille d’argent. Il s’agira du premier national de volleyball dans les nouvelles installations du PEPS.