/news/provincial
Navigation

Gosselin minimise la portée de la déception d'anciens de Québec 21

Le chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Québec et chef de la formation politique Québec 21, Jean-François Gosselin
Photo d'archives Simon Clark Le chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Québec et chef de la formation politique Québec 21, Jean-François Gosselin

Coup d'oeil sur cet article

Jean-François Gosselin a minimisé la portée de la déception exprimée au cours des dernières heures par d’anciens membres de Québec 21.

Le chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Québec a indiqué que Martin Paquet est son «homme de confiance» au sein du cabinet et que Nancy Piuze (sa colistière au moment du scrutin de l’automne) était sa «femme de confiance» pour diriger le parti. «J’ai pleinement confiance en eux. À date, je suis très satisfait des résultats», a soutenu M. Gosselin, mercredi, en impromptu de presse.

Mardi, David Chabot et Mario Hudon ont fait part au Journal de leur déception. D’après M. Chabot, directeur des communications du parti durant la campagne électorale, le nouveau chef de cabinet Martin Paquet «veut tout contrôler». De son côté, Mario Hudon, ex-candidat au poste de conseiller, s’est dit surpris de voir que son contrat d’attaché politique n’avait pas été renouvelé après le 31 décembre