/news/health
Navigation

Les optométristes se retirent de la RAMQ

Coup d'oeil sur cet article

Quatre-vingt-dix pour cent des optométristes du Québec se retireront de la RAMQ à compter du 10 mars prochain, a annoncé mercredi l’Association des optométristes du Québec (AOQ), qui dénonce l’échec des négociations avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) concernant le renouvellement de l’entente sur la tarification des examens remboursés par la RAMQ.

Cette entente définit les conditions de participation des optométristes au régime public qui couvre la population de moins de 18 ans ou de plus de 65 ans et les prestataires de la sécurité du revenu.

La non-participation des optométristes à la RAMQ forcera les patients à payer de leur poche.

«Depuis 15 ans, nous demandons à répétition une rémunération juste et équitable et le gouvernement fait la sourde oreille. Il y a un ras-le-bol généralisé dans la profession face aux honoraires insuffisants payés par la RAMQ, par exemple 12 $ pour une urgence oculaire ou 42 $ en moyenne pour un examen de la vue, versus 95 $ au privé selon le guide tarifaire de l'AOQ. Notre patience est à bout et un rattrapage est essentiel», a déclaré Steven Carrier, optométriste et président de l'AOQ, dans un communiqué.

Ces 30 dernières années, les coûts d'exploitation encourus par les optométristes ont augmenté trois fois plus que les honoraires à l'acte.

Le 12 décembre dernier, le gouvernement avait déposé une offre jugée «dérisoire» par les optométristes.