/sports/fighting
Navigation

Qu'attend McGregor pour remonter dans l'octogone?

Floyd Mayweather Jr. v Conor McGregor
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Des insultes, des insultes et des insultes... mais toujours pas de partenaire de danse pour l'ancien (?) champion des légers de l'UFC, Conor McGregor. Pourquoi?

Ça fait presque 15 mois qu'on a vu l'Irlandais se battre dans l'UFC (12 novembre 2016). Quinze mois qu'on l'a vu remporter aisément le titre des 155 lb.

Floyd Mayweather Jr. v Conor McGregor
AFP

Entre-temps, il s'est buté à Floyd Mayweather. Sauf que ça fait déjà six mois. Six mois qu'il a mangé une solide volée, rappelons-le.

Récemment, Dana White a confirmé que l'affrontement prévu entre le champion intérimaire Tony Ferguson et l'aspirant numéro deux Khabib Nurmagomedov, à l'UFC 223, aurait pour enjeu  le titre «officiel» des légers.

Depuis cette annonce, il a systématiquement refusé de dire si McGregor est toujours champion.

Peu importe quel journaliste ou quel média tente d'en savoir plus, il évite les questions et se contente de répondre que: «le combat du 7 avril sera pour le "vrai" titre».

Par ailleurs, selon les classements et la page de combattant de McGregor sur le site web de l'UFC, il est toujours champion.

Floyd Mayweather Jr. v Conor McGregor
Capture d'écran - UFC.com

White attend peut-être le 7 avril pour lui enlever son titre? Après tout, l'UFC a tenté d'opposer les deux aspirants à de nombreuses reprises, mais sans succès, notamment en raison de blessures et de mauvaise gestion de poids. Il est préférable d'avoir un champion inactif que pas de champion du tout. Surtout si ça concerne la superstar irlandaise.

Puisque McGregor ne divulgue pas ses plans d'avenir, je me suis dit qu'il serait intéressant de faire le point sur sa situation, en explorant les possibles raisons de son absence pour voir laquelle est la plus plausible et déterminer ce que le combattant irlandais réserve à ses admirateurs (ou détracteurs, c'est selon).

Évidemment, je me suis basé sur de nombreuses rumeurs et théories qui circulent depuis quelques mois dans la communauté des arts martiaux mixtes.

  • La naissance de son premier enfant

Sa conférence de presse d'après-combat, à l'UFC 205, en révélait beaucoup.

D'abord, tout juste après sa victoire contre Eddie Alvarez, «The Notorious» avait annoncé que sa copine de longue date donnerait naissance à un garçon.

«Ça va jouer dans ma tête, puisque je ne veux pas élever un enfant dans cet environnement. Je déteste la célébrité, les émissions de variétés. Je ne veux pas que ma famille grandisse dans ça. Je vais commencer par jouer mon rôle de père, prendre une pause, et on verra.»

Cette déclaration a été faite en novembre 2016. Conor Jack McGregor est né en mai 2017. C'est donc dire qu'il n'a pas encore 1 an.

Donc, l'absence de Conor McGregor s'explique par la naissance de son fils, n'est-ce pas?

Pas tout à fait.

Il s'est battu contre Mayweather en août, rappelez-vous.

 

  • Son contrat ne le satisfait plus

En août 2016, l'UFC a changé de mains pour la somme de 4 milliards de dollars américains. Depuis, l'organisation appartient principalement au groupe WME-IMG, une agence qui représente de grosses pointures d'Hollywood, entre autres.

Après son duel de novembre de la même année, McGregor avait martelé que l'UFC lui devait quelque chose de plus qu'un simple contrat.

«Personne n'est venu me parler depuis la vente. J'ai gagné quelque chose [pour tout ce que j'ai fait pour eux]. Des célébrités ont des parts dans l'entreprise. Conan O'Brien possède l'UFC, de nos jours. Où est ma part? Où sont mes capitaux?»

L'Irlandais détient à peu près tous les records de l'UFC en ce qui concerne les ventes de télé à la carte, de revenus provenant de la vente de billets pour un seul événement, et j'en passe.

Mérite-t-il plus que ce que l'UFC le paie? Quand on pense à tout ce qu'il fait pour l'entreprise et que l'on considère que sa plus importante bourse dans l'organisation a été de 3 M$ (son deuxième combat contre Nate Diaz), on peut le comprendre.

Et cette critique est survenue avant qu'il ne récolte son «modeste» 30 M$ contre Floyd, avant les revenus de télé à la carte, les revenus de commandite ou toutes les autres choses qui ont fait de lui un homme extrêmement riche. Au total, il aurait encaissé 100 M$ en août. Trente minutes de sa vie, 100 M$.

Ce qui nous amène au point suivant...

 

  • Son combat contre Mayweather a amplement assuré son avenir financier

Sauf qu'il dépense comme le riche héritier d'un grand magnat du pétrole. Il finira par avoir les poches vides, non?

🚀

Une publication partagée par Conor McGregor Official (@thenotoriousmma) le

No more work baby

Une publication partagée par Conor McGregor Official (@thenotoriousmma) le

Il est loin d'être farfelu de croire que Conor ne remettra jamais les pieds dans un octogone. C'est d'ailleurs l'opinion de nombreux experts et du président de l'UFC lui-même.

Pour ma part, je n'y crois pas. À 29 ans, McGregor dispose encore de nombreuses années pour renflouer considérablement ses coffres, même si ce n'est pas à coups de 100 M$.

Et il a recommencé à s'entraîner de façon sérieuse. Son entraîneur John Kavanagh a indiqué, pendant un Facebook Live à la fin janvier, que «le plan [pour] qu'il revienne dans l'UFC cette année se précise de plus en plus chaque jour».

 

  • Son prochain combat sera décidé en fonction du gagnant à l'UFC 223

C'est la théorie la plus logique.

Le 7 avril, à Brooklyn, Tony Ferguson et Khabib Nurmagomedov se disputeront l'ancien titre de McGregor.

Imaginez un combat en Russie impliquant la superstar invaincue Khabib Nurmagomedov et «The Notorious». Ça sent l'argent jusqu'ici.

Ça pourrait aussi être, comme l'un de mes amis me l'a si bien dit, que «Ferguson et Khabib sont deux adversaires redoutables, et il les laisse se battre pour qu'ils s'éliminent entre eux».

J'ai longtemps douté de Conor. Mais après ses performances contre José Aldo et Eddie Alvarez, je dois reconnaître que, lorsque la porte de la cage se referme, on doit le prendre au sérieux.

Sauf que Khabib est un «animal différent», si vous me permettez la traduction littérale d'une expression de nos voisins du Sud. Pour comprendre ce que j'essaie d'expliquer, regardez son récent combat contre Edson Barbosa.

Ça n'a pas empêché Kavanagh, pendant ce même Facebook Live, de prédire une victoire par K.-O. de McGregor: «On a vu Khabib se faire ébranler par Michael Johnson. J'ai de la difficulté à imaginer un autre résultat qu'un K.-O. par Conor dans les premiers rounds.»

Tony est loin d'être aussi populaire que Khabib et Conor. S'il l'emporte en avril, il ne serait pas surprenant de voir «The Notorious» compléter sa trilogie avec Nate Diaz avant de revenir aux choses sérieuses (lire ici: un championnat).

 

  • Il attend Floyd Mayweather

«Money» dans l'octogone? C'est une possibilité bien réelle, selon ce que le président de l'UFC a déclaré en décembre.

Pourrait-on assister à une revanche entre Conor et le boxeur invaincu selon les règles des arts martiaux mixtes?

Honnêtement, quel autre combattant de l'UFC que McGregor est assez populaire pour attirer Floyd dans son univers?

Aucun.

Si vous n'y croyez pas, dites-vous que Floyd estime qu'il pourrait faire un milliard de dollars en se battant dans l'UFC. Ce n'est certainement pas en affrontant de parfaits inconnus aux yeux du grand public qu'il amassera une telle somme.

Un milliard de dollars sans nuire à son palmarès sans tache de boxeur. Et Floyd ADORE l'argent...

En date du 18 décembre, Bodog offrait une cote de +500 sur l'éventualité de voir Mayweather dans l'octogone. Cependant, les chances qu'il se moque de tout le monde sont élevées: -900.

Soyons réalistes: la bourse de base la plus élevée dans l'histoire de l'UFC est de 3 M$, et elle appartient à McGregor.

Il faut se rendre à l'évidence. Les pratiquants d'arts martiaux mixtes ne toucheront probablement jamais les mêmes sommes que leurs cousins boxeurs.

Si on devait gager notre chemise, on la mettrait sur l'option qui implique Khabib et Tony.

Mais comme Conor McGregor a le don de surprendre, on vous conseille de garder les mains dans vos poches et de surveiller son compte Twitter, tard le 7 avril.