/slsj
Navigation

Promotion Saguenay: Néron demande à Nemey de dévoiler toutes ses dépenses

La mairesse de Saguenay réitère sa volonté de modifier la gouvernance de l’organisme

Coup d'oeil sur cet article

Après la parution jeudi matin d’un article du Journal qui faisait état de la grande quantité d’information caviardée sur les relevés de carte de crédit de Priscilla Nemey, la vice-présidente de Promotion Saguenay a ouvert ses livres à la demande explicite de la mairesse Josée Néron.

Mme Néron répète qu’il faut changer la culture d’entreprise à Promotion Saguenay. « C’était géré comme une entreprise privée. Les statuts et règlements étaient larges et nébuleux en matière de gouvernance. »

Dépenses administratives

Selon elle, la transmission d’informations partielles par un cabinet d’avocats à la suite d’une demande d’accès est un symptôme des façons de faire instaurées par l’ex-PDG de l’organisme, Ghislain Harvey.

La mairesse Josée Néron voit dans la transmission d’informations caviardées par Priscilla Nemey de Promotion Saguenay, une manifestation de la culture imposée par Ghislain Harvey.
Photo Stéphane Bouchard
La mairesse Josée Néron voit dans la transmission d’informations caviardées par Priscilla Nemey de Promotion Saguenay, une manifestation de la culture imposée par Ghislain Harvey.

« La première réaction [de Promotion Saguenay] représente la façon de procéder d’avant. On se mettait tout de suite sur la défensive. Pour moi, dans la nouvelle gouvernance, ça n’a aucune raison d’être », pense Mme Néron.

La mairesse de Saguenay a demandé que Priscilla Nemey fournisse l’information caviardée sur ses allocations de dépenses. « Il n’y a aucune raison, pour moi, à ce qu’on caviarde quoi que ce soit », explique Mme Néron en entrevue.

Le Journal a ainsi pu examiner des versions non caviardées des comptes de carte de crédit de Priscilla Nemey. Comme cette dernière l’avait mentionné la veille, sa carte de crédit personnelle de Promotion Saguenay était utilisée pour des dépenses administratives, comme des abonnements à des périodiques, par exemple.

Priscilla Nemey
Photo Pierre-Alexandre Maltais
Priscilla Nemey

Des inscriptions faites à un congrès pour un autre employé de Promotion Saguenay avec la carte de crédit de la vice-présidente de l’organisme, ainsi que des repas payés à crédit qui avaient été remboursés par le per diem faisaient aussi partie des informations masquées.

Selon le directeur général par intérim de Promotions Saguenay, Arthur Gobeil, il existe plusieurs façons de procéder. Peu importe la manière de payer les dépenses, « la vérification peut se faire et l’important est d’avoir une pièce justificative », raconte-t-il.

Josée Néron, de son côté, s’est dite étonnée que plusieurs personnes puissent utiliser une carte de crédit attribuée à Priscilla Nemey.

« C’est des façons de faire dont on prend conscience au fur et à mesure que les opérations sont réalisées. C’est exactement pour ça qu’on a fait une demande de vérification sur la gouvernance en général », indique la mairesse.

Revoir les procédés

Si tout est mis en œuvre à Saguenay pour maximiser les retombées de l’industrie des croisières et rentabiliser les infrastructures, la mairesse Néron compte toutefois modifier la manière dont on planifie les séjours de démarchage et les façons de faire pour l’attribution des budgets.

« J’ai demandé à Mme Nemey qu’elle dépose un plan de mission et un plan de dépenses que le C.A. va approuver avant son départ », affirme Mme Néron.

Elle précise que les règles qui dictent les voyages et la formation à Promotion Saguenay devront s’inspirer de celles qui prévalent pour les fonctionnaires de la Ville.