/finance/business
Navigation

Quand Donald Trump fait perdre de l’argent à Manchester United...

Quand Donald Trump fait perdre de l’argent à Manchester United...
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Manchester United a perdu de l’argent fin 2017 à la suite d’une réforme fiscale aux États-Unis, le pays de ses actionnaires et du président Donald Trump, mais son chiffre d’affaires a continué à progresser.

Dans son dernier rapport financier, le multiple champion d’Angleterre estime que sa perte au deuxième semestre 2017, soit 21,1 M de livres sterling (23,8 M EUR), est due principalement à la baisse, de 35 à 21%, de l’impôt sur les entreprises américaines. Cette baisse, entrée en vigueur le 22 décembre, a été décidée par l’administration Trump.

Plusieurs grosses sociétés américaines ont signalé que cette réforme fiscale de grande ampleur impacterait, à court terme, les revenus de leurs opérations à l’étranger, le temps pour les comptables de réévaluer les actifs. La famille Glazer, propriétaire de Manchester United, est américaine.

Malgré ce résultat opérationnel négatif, Manchester United reste le club le plus riche du monde, devant le Real Madrid, selon le cabinet d’audit Deloitte. Son chiffre d’affaires a encore progressé de 4% au dernier trimestre 2017, à 163,9 M de livres (184,9 M EUR), grâce à son retour en Ligue des champions.

Le club ne risque pas non plus de manquer aux obligations du fair-play financier, selon ses responsables. Et il devrait profiter bientôt d’une hausse significative des droits télévisés de la Premier League, pour la période 2019-2022.

La Premier League espère battre le record de 5,14 Mds de livres (5,8 Mds d’euros) établi par le contrat actuel avec Sky Sports et BT Sport, qui court jusqu’en 2019.

Pour faire monter les enchères en attirant des géants comme Amazon et Facebook, 200 matches pourront être diffusés en direct, au lieu des 168 matches prévus par le contrat actuel.

Dans l’attente du bonus espéré à partir de l’an prochain, les clubs anglais ont encore dépensé 430 M de livres (485 M EUR) pendant le dernier mercato d’hiver.

Manchester United a semblé raisonnable pour le transfert d’Alexis Sanchez (Arsenal), qui n’apparaît pas dans les derniers résultats de 2017. Mais le Chilien, selon certains experts, touchera au moins 500 000 livres (569 000 euros) par semaine, avant impôt, pendant toute la durée de son contrat de quatre ans et demi avec le club d’Old Trafford.