/sports/hockey
Navigation

Une deuxième période fatale au Drakkar

Les Tigres de Victoriaville ont explosé avec quatre buts sans riposte en deuxième période pour filer vers une victoire convaincante de 8-4 sur le Drakkar de Baie-Comeau, jeudi soir, au Colisée Desjardins.
Photo Denis Thibault Les Tigres de Victoriaville ont explosé avec quatre buts sans riposte en deuxième période pour filer vers une victoire convaincante de 8-4 sur le Drakkar de Baie-Comeau, jeudi soir, au Colisée Desjardins.

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU | Une poussée de quatre buts sans riposte en deuxième période a permis aux Tigres de Victoriaville de prolonger la disette du Drakkar de Baie-Comeau, jeudi soir, dans une victoire convaincante de 8-4 sur la glace du Colisée Desjardins.

Victimes d’un cinquième revers d’affilée, les matelots du navire ont connu un bon début de match avant de voir les choses s’écrouler au cours du deuxième engagement.

Tirant de l’arrière 2-1 après 20 minutes de jeu, les Félins ont rugi fort face à des visiteurs hésitants, débordés, qui n’ont jamais été capables de stopper l’hémorragie.

Inspirés par les deux buts et deux passes de l’attaquant Maxime Comtois, les Tigres ont poursuivi leurs ravages offensifs, eux, qui viennent de marquer un total de 15 buts au cours de leurs deux dernières parties.

«Les joueurs ont disputé une bonne première période, mais une très mauvaise deuxième. Ils ont élevé leur jeu d’un cran de l’autre côté et nous n’avons pas été en mesure de nous ajuster», a résumé sèchement l’entraîneur en chef Martin Bernard, qui a vu l’ennemi inscrire trois buts en quatre avantages numériques.

Outre le doublé de Maxime Comtois, Félix Lauzon, Simon Lafrance, Vitalii Abramov (il a ajouté trois mentions d’aide), Chase Harwell, Jérôme Gravel et Edouard Ouellet ont aussi déjoué les gardiens de but Francis Leclerc et Justin Blanchette.

Antoine Girard, Luke Kirwan, Edouard St-Laurent et Jordan Martel (son 29e de la campagne) ont sonné la riposte pour le Drakkar, qui tentera de rebondir à domicile, samedi, quand il recevra la visite des Remparts de Québec sur la patinoire du centre Henry-Leonard.