/opinion/blogs/columnists
Navigation

La décision cinglée du gouvernement Trudeau

Contrat de 640 millions $ pour Bell Helicopter

Coup d'oeil sur cet article

Le président des Philippines, Rodrigo Duterte,  déclare que la décision du gouvernement canadien de réviser la vente de 16 hélicoptères aux Philippines est cinglée. Il a raison. La décision est non seulement cinglée, mais complètement hypocrite en regard de celle prise avec les blindés vendus à l’Arabie saoudite. Rodrigo Duterte a donc demandé à l’armée des Philippines d’annuler son contrat d’hélicoptères avec le Canada. Il ne veut plus acheter d’armement canadien.

Rodrigo Duterte mène dans son pays une guerre contre des terroristes islamistes affiliés à l’État islamique et à Al-Quaïda. Et le gouvernement de Justin Trudeau voudrait que les hélicoptères que le Canada livre aux Philippines ne servent qu’à des fins de secours ? Pourtant, les islamistes sont tout autant les ennemis du Canada que des Philippines.

Hypocrisie à propos de l’Arabie saoudite

Inversement, le même gouvernement de Justin Trudeau a accepté que des blindés légers fabriqués au Canada soient vendus à l’Arabie Saoudite. Sous le prétexte fallacieux que ces blindés de serviront pas à des fins de combats. Alors même qu’ils vont remplacer des blindés plus anciens qui pourront, eux, être envoyés au front et que la parole du gouvernement d’Arabie saoudite ne vaut pas grand-chose. Le pire encore est que l’Arabie saoudite mène une guerre atroce au Yémen pour garder le contrôle de ce pays. La même Arabie saoudite qui envoie et soutient des islamistes partout dans le monde.

Non à notre allié

Donc non à Rodrigo Duterte qui est notre allié et oui à l’Arabie saoudite qui est notre ennemie. Mais silence. Il ne faut pas dire que l’Arabie saoudite est notre ennemie. Elle achète beaucoup d’armes au Canada. Le contrat de blindés vaut à lui seul 15 milliards de dollars. Celui des Philippines ne vaut que 235 millions. Et puis les hélicoptères seront fabriqués au Québec, tandis que les blindés proviennent d’Ontario. C’est drôle comme les intérêts du Québec sont toujours plus faciles à sacrifier que ceux de l’Ontario.

Manque de réalisme

Plutôt que de ruminer une journée fleur bleue contre l’islamophobie, le gouvernement Trudeau ferait mieux de regarder le monde avec un peu plus de réalisme. Duterte est certainement un dirigeant très critiquable dans sa lutte contre la drogue. Autoriser des assassinats de trafiquants de drogue n’est pas recommandable. Mais lui au moins est un allié réel contre l’islamisme. Et lui au  moins lutte véritablement contre les barons de drogue, plutôt que de chercher à légaliser leurs trafics.