/news/provincial
Navigation

La Fête nationale du Québec cherche trois microbrasseurs officiels pour les Plaines

La Fête nationale du Québec cherche trois microbrasseurs officiels pour les Plaines
Photo d'archives, Pascal Huot

Coup d'oeil sur cet article

Les grands brasseurs ne seront pas invités au party de la la Fête nationale du Québec en juin prochain sur les plaines d’Abraham. Les organisateurs y mousseront trois bières de microbrasseries sélectionnées lors d’un vote populaire.

Les géants comme Labatt et Molson ont été délibérément écartés, depuis 2017, par l’organisation qui souhaite offrir une vitrine aux microbrasseries québécoises.

«La Fête nationale, ce n’est pas n’importe quel festival. C’est une occasion de présenter le terroir québécois sous tous ses aspects, notamment de la chanson et de la culture mais aussi des produits. La question de la bière, on en fait vraiment un enjeu», a confié en entrevue la directrice générale du Mouvement national des Québécoises et des Québécois, Martine Desjardins.

L’an dernier, une seule microbrasserie – Farnham – avait été retenue afin de succéder à Labatt. Cette année, les organisateurs ont décidé de donner aussi la chance à ceux qui ont un volume de production moins élevé. D’où l’idée de sélectionner trois microbrasseurs officiels qui devront produire 50 barils de 50 litres chacun.

«On pense que c’est une façon d’aider des microbrasseurs qui, parfois, sont bien connus régionalement ou localement mais pas nécessairement à travers le Québec. Et les plaines, on ne se le cachera pas, c’est un rayonnement national... Je pense que du côté de Labatt et Molson, ils n’ont pas nécessairement besoin de la Fête nationale pour se faire de la publicité», a fait valoir Mme Desjardins.

Les organisateurs de la Fête nationale ont publié, vendredi, leur appel de candidatures intitulé «Les bières du Québec, notre fierté nationale». Les microbrasseurs du Québec sont invités dans un premier temps à signifier leur intérêt avant le 23 février et à soumettre un dossier de candidature complet d’ici le 2 mars avec, bien sûr, un «échantillon» liquide.

Comité de sélection et vote du public

Un jury de six personnes, présidé par le biérologue Philippe Wouters, sélectionnera 6 bières blondes lors d’une dégustation à l’aveugle. La directrice générale de l’Association des microbrasseries du Québec (AMBQ), Marie-Ève Myrand, fait également partie du jury.

Les 6 bières «de soif» sélectionnées selon divers critères (moins de 7 % d’alcool, pétillement, mousse, aspect visuel, goût, arrière-goût, niveau d’appréciation générale, etc.) seront ensuite soumises au vote du public le 9 mars prochain sur la page Facebook de la Fête nationale.

Deux semaines plus tard, les trois bières ayant obtenu le plus de mentions «J’aime» remporteront l’appel d’offres et deviendront les bières officielles de la Fête nationale dans la capitale. Chaque microbrasserie retenue méritera aussi un plan de visibilité d’une valeur de 100 000 $ en étant associée à l’événement.

Afin d’être éligible à l’appel de candidatures, un producteur brassicole ne doit pas excéder un volume annuel de ventes de 500 000 hectolitres.

Des vins 100 % québécois

L’an dernier, les vins et les alcools forts offerts par la SAQ sur les plaines d’Abraham le 23 juin étaient également 100 % québécois pour la toute première fois. Seuls les produits mélangés dans la catégorie des «prêts-à-boire» (comme les Smirnoff Ice ou les Palm Bay) ne provenaient pas du Québec en 2017.

Le contrat avec la SAQ n’a pas encore été renouvelé pour la prochaine édition. Les organisateurs de la Fête nationale entendent continuer à faire rayonner les produits du Québec lors de cet événement festif qui attire aussi de nombreux touristes.