/opinion/blogs
Navigation

La recette de l’amour en cinq vins

Coup d'oeil sur cet article

La Saint-Valentin. Impossible de la laisser passer. Chaque année, on me demande une chronique qui parle de vins rimant avec amour.

La recette classique consiste à débuter avec des bulles. On glisse ensuite un beaujolais de St-Amour, avant d’enchaîner avec un vin au nom kitch (Ménage à Trois/Folie à Deux, ­Château Puy D’Amour Cuvée Grain de Folie, etc.) en s’assurant qu’il n’a pas trop mauvais goût. On ajoute après un grand vin à boire avec sa douce moitié, et on ­termine en faisant un lien avec le ­chocolat, ce qui permet d’ajouter un liquoreux. ­Remuez tout ça, laissez reposer et ­n’oubliez pas de lui dire « je t’aime ».

Bonne Saint-Valentin !

Buvez moins. Buvez mieux.

1. Les bulles

Photo courtoisie

Perle Rare 2014, Louis Bouillot, Crémant de Bourgogne : De la maison Boisset, voici un excellent crémant de Bourgogne qui n’a certainement pas à rougir devant des champagnes vendus facilement le triple du prix. Une bulle de qualité, une attaque crémeuse, des notes de fruits blancs, le tout dans un ensemble équilibré, gourmand et racé. Faites sauter le bouchon à l’apéro comme au repas.

12 % France | Vin mousseux | 21,60 $ | 9,4 g/l

★★★ | $$

CODE SAQ : 884379

2. Le Saint-Amour

Photo courtoisie

Grandes Mises 2015, Mommessin, Saint-Amour : Négociant historique propriétaire du fameux Clos de Tart à Morey-St-Denis, Mommessin a longtemps été associé à des beaujolais « faciles ». Ces nouvelles cuvées « Grandes Mises » annoncent un retour à des vins plus sérieux. Un Saint-Amour 2015 bien parfumé, avec des notes de pivoine, de poivre et de fruits noirs. La bouche est juteuse, veloutée, fraîche, presque délicate. À boire en jeunesse pour profiter au maximum du fruit.

14 % France | Vin blanc | 24,75 $ | 1,9 g/l

★★★ | $$ ½

CODE SAQ : 13386168

3. Le vin kitch

Photo courtoisie

Idylle 2015, Clos des Vins D’Amour, Côtes du Roussillon : Pour être bien honnête, malgré son nom un peu kitch, c’est loin d’être un mauvais vin blanc. C’est même très bon ! Un assemblage classique de grenache blanc et de grenache gris complété par un peu de macabeu. Assez bien parfumé, il évoque des notes florales de poire et d’herbes. Ample tout en restant suffisamment tendu, il termine sur une finale salivante. Production bio.

13 % France | Vin blanc | 22,30 $ | 1,2 g/l

★★★ | $$

CODE SAQ : 13235124

4. Le grand vin

Photo courtoisie

Vieilles Vignes 2015, Dom. Buisson-Charles, Meursault : Si vous voulez savoir ce que goûte un grand chardonnay sans avoir à payer le gros prix, ce meursault élaboré par le talentueux Patrick Essa est votre chance ! Une robe jeune et dorée aux reflets verdoyants. Un nez captivant de fruits blancs mûrs, de menthe, de fleur et d’amande fraîche. Le vin tapisse le palais. Acidité tonique apportant de la structure. Longue finale minérale qui évoque la noisette. Potentiel de garde intéressant. Absolument splendide !

13 % France | Vin blanc | 64,75 $ | 1,2 g/l

★★★★ | $$$$$

CODE SAQ : 12078420

5. Le liquoreux

Photo courtoisie

Hors d’âge, Domaine de Valcros, Banyuls : Rien de mieux pour terminer le repas qu’un petit morceau de chocolat accompagné d’un verre de banyuls. Comme l’explique ma collègue Élyse Lambert dans les pages du Journal d’aujourd’hui, c’est probablement l’accord le plus classique qui existe. Composé essentiellement de grenache, celui-ci évoque des parfums de prune et d’épices. C’est riche tout en restant aérien. Le bonheur à petite gorgée et pour pas cher !

16 % France | Vin porto | 16,30 $ (500 ml) | 105 g/l

★★★ ½ | $$

CODE SAQ : 855056


★ Correct

★★ Bon

★★★ Très bon

★★★★ Excellent

★★★★★ Exceptionnel

Plus d’étoiles que de dollars: vaut largement son prix.

Autant d’étoiles que de dollars: vaut son prix.

Moins d’étoiles que de dollars: le vin est cher.

www.saq.com