/slsj
Navigation

Le Centre Georges-Vézina ferme pour trois semaines

Centre Georges-Vézina
Photo d'archives Agence QMI La mairesse de Saguenay a annoncé la fermeture temporaire du centre pour au moins trois semaines en raison de l’état du toit du bâtiment.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Saguenay a procédé vendredi soir à la fermeture du Centre Georges-Vézina pour une période de trois semaines en raison de problèmes à son toit.

C’est suite au dépôt d’un rapport préliminaire de la firme d’ingénieurs Gémel que la Commission des sports et loisirs de Saguenay a décidé de fermer temporairement le Centre Georges-Vézina.

La mairesse Josée Néron n’a pas voulu donner trop de détails sur la nature du problème. « Les ingénieurs sont venus nous voir aujourd’hui [ vendredi ] pour nous aviser d’une problématique au niveau de la sécurité du toit », a-t-elle simplement affirmé.

Le problème était cependant assez sérieux pour condamner immédiatement l’aréna.

« Lorsque l’analyse sera complétée, on pourra statuer si la fermeture est définitive, ou si on peut rouvrir et garantir la sécurité du public », a ajouté la mairesse.

SAGS

À court terme, les Saguenéens de Chicoutimi, le club de patinage de vitesse Les Comètes, et plusieurs équipes de hockey amateurs devront trouver une autre glace pour pratiquer les différents sports qui avaient lieu dans cet aréna.

« Des dispositions vont être prises dès lundi afin de relocaliser les différentes activités et de minimiser l’impact sur ces organisations », a affirmé la mairesse Josée Néron.

Les Saguenéens pourraient d’ailleurs jouer leurs prochains matchs à domicile au Palais des sports de Jonquière. Il n’y a pas de conflit d’horaire pour l’instant entre les parties des Marquis et des Bleus.

Gilles Courteau, commissaire de la LHJMQ, avait été avisé vendredi soir de cette fermeture, mais n’avait pas encore réagi au moment d’écrire lignes.

AVENIR

Pendant les trois prochaines semaines, la firme Gémel complétera son étude de la toiture et remettra un rapport final qui permettra aux élus de prendre une décision sur l’avenir du Centre Georges-Vézina.