/sports/football/rougeetor
Navigation

«Le Rouge et Or tatoué sur le cœur» - Joanik Masse

Le porteur des Faucons a choisi de poursuivre sa carrière à Québec

Joanik Masse, porteur de ballon des Faucons, constitue une belle prise pour le Rouge et Or alors qu’il a amassé 1891 verges en huit parties cette année.
Photo d’archives Joanik Masse, porteur de ballon des Faucons, constitue une belle prise pour le Rouge et Or alors qu’il a amassé 1891 verges en huit parties cette année.

Coup d'oeil sur cet article

Joanik Masse poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or de l’Université Laval et les finalistes de la Coupe Vanier peuvent dire merci au club de plongeon.

Joueur par excellence du circuit collégial Division 1, le porteur de ballon des Faucons de Lévis-Lauzon a fait connaître sa décision, vendredi, à l’occasion d’un entraînement de l’équipe.

« Parce que j’ai plongé pour le club civil de 6 ans à 14 ans, j’avais encore le Rouge et Or tatoué sur le cœur, a raconté Masse. Mon expérience avec le club de plongeon du Rouge et Or a influencé ma décision. »

Masse a commencé le football en troisième secondaire avec les Corsaires de Pointe-Lévy et il a abandonné le plongeon. « Après avoir découvert le football, je suis resté accroché, a-t-il indiqué. J’ai délaissé le plongeon parce que je ne pouvais pas faire les deux sports. »

Masse a aussi visité Montréal, McGill et Sherbrooke. Il a hésité entre le Rouge et Or et le Vert & Or. « Je suis un gars de campagne et je n’aimais pas l’ambiance d’une grande ville comme Montréal, a-t-il expliqué. Cela aurait été lourd de passer cinq ans à Montréal. »

Aucune promesse

« J’ai eu un coup de cœur pour Laval au moment de ma visite le 5 janvier avant le retour en classe des joueurs, de poursuivre celui qui a amassé 1891 verges en huit parties cette année pour signer la deuxième meilleure performance de l’histoire du circuit derrière les 2095 verges de Jean-Michelle Paquette, des Diablos de Trois-Rivières, en 1998. J’ai vraiment aimé l’ambiance d’équipe lors d’une soirée avec les gars au début février. »

Avec le départ de Vincent Alarie-Tardif qui a complété son parcours universitaire et de Christopher Amoah qui pourrait faire le saut dans la Ligue canadienne de football (LCF) dès cette année, le Rouge et Or risque de miser sur un champ-arrière plus jeune. À sa troisième saison, Alexis Côté sera le porteur le plus expérimenté.

« Que ce soit sur les unités spéciales ou en offensive, c’est clair que j’aimerais voir du terrain le plus vite possible, a-t-il mentionné. On ne m’a fait aucune promesse tout comme dans les autres équipes que j’ai visitées. On m’a dit que les porteurs qui connaîtront la meilleure semaine d’entraînement seront habillés et que ça pourrait changer à chaque semaine selon les performances. Si Amoah ne revient pas, il n’y aura pas de porteur établi. »

Victime d’une fracture à un poignet lors de l’avant-dernier match de la saison face aux Phénix d’André-Grasset, Masse est pratiquement au sommet de sa forme. « Mon poignet est à 99 pour cent, a-t-il précisé. On m’a retiré mon plâtre le 22 janvier et j’ai repris l’entraînement. Je vais avoir un suivi en physiothérapie pendant les prochaines semaines. »

Masse fera ses débuts à Laval au camp d’août puisqu’un voyage à Vancouver cet été était déjà planifié.