/news/currentevents
Navigation

Des jumelles sont nées à moins de 23 secondes d’intervalle

Le nom de la maman qui a accouché à Gatineau figurera dans le Livre Guinness

Amanda Dorris est accompagnée de ses jumelles Élodie et Emmanuelle Plouffe, qui sont nées le 6 avril à 22,96 secondes d’intervalle dans leur résidence de Gatineau. Il s’agit d’un exploit qui sera inscrit dans le Livre Guinness des records.
Photo courtoisie Amanda Dorris est accompagnée de ses jumelles Élodie et Emmanuelle Plouffe, qui sont nées le 6 avril à 22,96 secondes d’intervalle dans leur résidence de Gatineau. Il s’agit d’un exploit qui sera inscrit dans le Livre Guinness des records.

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | Une femme de l’Outaouais sera dans le prochain Livre Guinness des records après avoir donné naissance à des jumelles qui ont moins de 23 secondes de différence d’âge.

Les jumelles d’Amanda Dorris, Emmanuelle et Élodie Plouffe, sont nées le 6 avril 2017 à l’Hôpital de Gatineau dans un intervalle de 22,96 secondes.

« Le médecin n’en revenait pas. C’était trop vite. C’est lui et ma mère qui ont poussé pour que j’applique [au Livre Guinness des records] », rapporte la dame.

Elle avait été admise à l’hôpital en matinée et les médecins avaient été forcés de provoquer l’accouchement.

10 mois de vérifications

Vers 17 h 20, un gynécologue a demandé à la femme de faire quelques poussées afin de vérifier où en était le travail. Les deux fillettes sont aussitôt nées à 17 h 21.

Mme Dorris explique que le personnel médical n’a même pas eu le temps d’entrer dans sa chambre d’hôpital avant que tout soit terminé.

Après 10 mois d’attente et de vérifications, l’organisation du Livre Guinness des records a officialisé le record du plus court intervalle entre l’accouchement de jumeaux.

Vidéo

Heureusement que le conjoint de la maman, qui a refusé qu’on révèle son identité, avait capté l’accouchement sur vidéo, ce qui a permis de prouver la rapidité de l’intervention.

« La vidéo dure environ une minute en tout. Mon conjoint a eu le temps de couper les cordons ombilicaux pendant ce temps. Personne ne s’attendait [à ce] que ça se passe si rapidement », se souvient la femme, pour qui il s’agissait de la deuxième grossesse.

En plus de cette vidéo, le couple a dû faire parvenir plusieurs documents médicaux pour officialiser le record.

La précédente marque datait de 2013, alors que l’intervalle était d’environ une minute.

Emmanuelle et Élodie sont nées prématurément à 35 semaines et elles se portent très bien aujourd’hui.

Elles sont des jumelles fraternelles et non identiques.

« Elles sont bien différentes ! L’une est très calme, alors que l’autre a tout un caractère », a dit Mme Dorris.

Le certificat confirmant le record du plus court intervalle entre l’accouchement de jumeaux sera installé dans leur chambre à coucher.

« Le fait d’avoir mon nom dans ce livre est un bon sentiment, qui serait à revivre. Mais non, on ne recommencera pas ! C’est fini », plaisante la maman.

Pas la même année

Si Emmanuelle et Élodie sont nées dans la même minute, ce n’est vraiment pas le cas pour tous les jumeaux.

En Californie, deux jumeaux sont nés lors de deux années différentes : Joaquin est né le 31 décembre 2017 à 23 h 58 et sa sœur Aitana a vu le jour 18 minutes plus tard, le 1er janvier à 0 h 16, avait rapporté le journal britannique Daily Mail.

– En collaboration avec TVA Gatineau