/lifestyle/columnists
Navigation

Pour soutenir les petits commerces de proximité

Coup d'oeil sur cet article

J’ai trouvé bien naïve cette femme qui, blâmant les gros commerces qui offrent des produits et des denrées à rabais, les rendait aussi responsables d’avoir tué le commerce de son fils en région. Je ne connais pas son âge, mais elle devrait se rappeler que, dans les années 1960, on essayait de contenir les Steinberg et les Dominion de ce monde, car on pensait qu’une fois les petits commerces éliminés de leur chemin, ils allaient faire grimper leurs prix. Pour moi, encourager les petits commerces juste parce qu’ils sont proches : non merci ! J’encourage les commerces qui offrent des produits à prix compétitif, mais avant de faire 20 km pour sauver 2 $, je regarde aux alentours.

Anonyme

Je comprends le dilemme des ménages qui doivent composer avec un portefeuille qui se rétrécit et des denrées qui augmentent de façon exponentielle. En même temps, comme je pense que l’achat en très grande quantité n’est valable que pour les denrées non périssables, il y a peut-être un équilibre à trouver pour préserver les petits commerces de proximité.