/opinion/blogs
Navigation

Viva Las Vegas avec Martin Fontaine

Viva Las Vegas avec Martin Fontaine

Coup d'oeil sur cet article

Hier soir, nous sommes allés faire un petit tour dans la couronne nord de Montréal.  Au cœur de la  nouvelle place  Bell située juste à côté du métro Montmorency, le chanteur Martin Fontaine qui personnifie Elvis Presley depuis 23 ans avait ajouté des cordes pour un Elvis symphonique.  Sur la scène qui est une copie conforme du centre Bell de Montréal, les musiciens de l’Orchestre symphonique de Québec donnaient une légère impulsion aux légendaires chansons du King. Avant de commencer notre revue de la soirée, un petit mot sur le professionnalisme de la STM et du lieu de concert. À la sortie du métro, des préposés bien souriants nous renseignaient sur le type de billet à prendre, puis arriver aux abords des guichets, là encore, des gens aimables, pas de cohues, bref, le genre d’endroit où nous retournerons volontiers.


Elvis, comme si vous y étiez !


En soi, Elvis symphonique ne diffère pas du précédent concert Las Vegas, que nous avions vu au Théâtre Saint-Denis. Dans un enrobage parfait cooptant des images d’époque et des petits bouts de film, Martin Fontaine et son équipe nous font revivre cette époque survoltée et luxuriante. En se fermant les yeux, c’est comme si nous étions. De l’ouverture: Ainsi Parlait Zarathoustra, à C.C Rider

et le roulement de tambours, la machine Presley est bien huilée. Fidèle à ses habitudes, Martin Fontaine continue de façon intelligente à entretenir la mémoire Presley avec son lot de classiques. Du très suave Impossible Dream avec cordes, tout comment What Now My Love

(et maintenant que vais-je faire) emprunté au répertoire de Gilbert Bécaud), il faisait naitre une tension palpable. Malgré une balance de son, parfois déficiente, ce Elvis avec cordes fut particulièrement réussi. Si nous aurions aimé que les cuivres aient un peu plus de punch, Teddy Bear tout comme Hound Dog ne manquait pas leur cible.   Par contre, Suspicious Mind,

Falling in Love With

You et l’émouvant My Way furent rapidement expédiés.

Mais bon, le public était heureux puis nous aussi.