/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts à un gain d'un record

Les Remparts à un gain d'un record
Photo d'archives Agence QMI, Marc DesRosiers

Coup d'oeil sur cet article

Les Remparts de Québec pourraient établir une nouvelle marque dans la LHJMQ au cours des prochaines semaines.

Avec 11 victoires en prolongation depuis le début de la saison, dont trois durant la précédente semaine, les Remparts ont égalé le record établi par les Huskies de Rouyn-Noranda en 2015-2016, l’année de leur conquête de la coupe du Président.

Les hommes de Philippe Boucher ont battu coup sur coup en surtemps les Catarates de Shawinigan, les Olympiques de Gatineau et le Drakkar de Baie-Comeau. Il suffit donc d’un autre gain en pareilles circonstances pour eux lors des 13 dernières rencontres du calendrier régulier afin de passer à l’histoire.

«On ne regarde pas ça, mais ce sont des points que personne ne peut nous enlever. On ne l’a pas pratiqué cette année, mais on a donné des consignes aux gars. On veut être une équipe de temps de possession en prolongation. C’est ce qu’on fait et on fait des jeux, on ne se débarrasse pas de la rondelle. Ça porte ses fruits en ce moment. On a de bons joueurs capables de jouer dans cette situation», a reconnu l’entraîneur adjoint

Benoît Desrosiers en l’absence de son patron aux prises avec un virus. Ce dernier devrait tout de même diriger la circulation derrière le banc pour la visite des Tigres de Victoriaville, mardi soir, au Centre Vidéotron.

Sutton fait sa marque

Même s’il a procuré la victoire aux siens à Gatineau ainsi que sur la Côte-Nord, portant à quatre son nombre de buts décisifs réalisés en bris d’égalité cette saison, Jesse Sutton restait aussi humble qu’à l’habitude, hier. 

Le Terre-Neuvien connaît la meilleure saison de sa carrière avec 17 buts et 20 passes, pointant au troisième rang des pointeurs de la formation de la Vieille capitale. 

«C’est du hockey qui va d’un côté et de l’autre en prolongation, alors il faut être à la bonne place au bon moment. Il y a un peu de chance là-dedans», a commencé par dire l’attaquant de 19 ans.

«Il ne faut pas être nerveux quand ça commence et plutôt avoir du plaisir. J’aime le jeu à trois contre trois, c’est du hockey ouvert. Il faut prendre des chances et que je me serve de ma vitesse, comme je l’ai fait à date.»

Desrosiers espère que ses ouailles attaqueront le match de mardi soir de la même manière qu’ils l’ont fait sur les patinoires étrangères, la semaine passée. 

«On veut jouer d’une façon pendant 60 minutes dans notre identité, soit d’être premier dans les batailles, on veut que ce soit dur pour l’adversaire, on veut revenir dans notre zone en unité de cinq, en zone neutre et en zone offensive. C’est ça qu’on a vu la semaine passée», a-t-il résumé.

En vitesse

Les Remparts s’exerceront toute la semaine à l’Arpidrome de Charlesbourg en raison de la tenue du Tournoi pee-wee... Antoine Samuel arborait ses nouvelles jambières aux couleurs de l’équipe à l’entraînement lundi...

Le défenseur Gabriel Sylvestre, des Wildcats de Moncton, a été suspendu cinq matchs pour son coup de coude à l’endroit d’Alexander Katerinakis, de l’Armada... Maxime Comtois, des Tigres, a été nommé employé de la semaine...