/opinion/blogs/columnists
Navigation

Vengeance !

Coup d'oeil sur cet article

On peut rendre la pareille à quelqu’un qui n’a pas son pareil. « Rendre la pareille » signifie « appliquer le traitement qu’on a reçu », soit retourner une faveur ou... se venger. Ex. : Jean m’a nui, je vais lui rendre la pareille. René m’a aidé, je veux lui rendre la pareille (et non l’appareil, à moins que le contexte s’y prête !). Pierre n’a pas son pareil. Sa sœur Nadège n’a pas sa pareille.

Le mot « pareil » dans la locution « sans pareil » s’accorde en genre et en nombre avec le nom qualifié. Exemple : Nicolas et Louison ont montré des qualités sans pareilles. On dit aussi des qualités sans égales, mais des efforts sans égal (et non sans égaux), le terme égal ne prenant pas le pluriel quand la locution « sans égal » qualifie un nom masculin.