/sports/jo
Navigation

«Ça m’a fait mal au cœur pour Marianne» –Frédéric Blackburn

Jeux olympiques de PyeongChang
Photo Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

GANGNEUNG | Heureux pour l’une, malheureux pour l’autre.

Frédéric Blackburn a vécu toute la gamme des émotions.

«Ça m’a fait mal au cœur pour Marianne, a confié l’entraîneur au terme de la soirée. Ça fait tellement d’années qu’elle travaille fort pour ce jour-là.

«Disqualifier une participante sur un départ à l’extérieur comme les juges l’ont fait, c’est une décision qu’on ne voit pas souvent.

«II est arrivé la même chose à une Américaine dès la course suivante, mais elle n’a pas été disqualifiée.

«Une athlète aimera toujours mieux faire sa course et se faire éliminer que de vivre une situation comme celle-là.»

Ça promet

Le 500 mètres n’est pas sa distance forte, ce qui n’a pas empêché Kim Boutin d’accéder au podium.

«Kim avait de la misère à faire des 500 mètres auparavant, et voilà qu’elle monte sur le podium», s’est réjoui Blackburn.

«Elle a fait quelques petites erreurs dans sa course et elle peut encore s’améliorer.

«Avec du travail, elle deviendra encore meilleure sur cette distance.»

Wow! On a hâte de voir ça...