/news/transports
Navigation

Lasers à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau : Marc Garneau furieux

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Six incidents impliquant des lasers pointés vers des avions ont été rapportés la semaine dernière près de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, à Montréal.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, se dit furieux de la situation, affirmant que pareil geste peut mettre en péril l'équipage et les passagers des avions.

«Ça peut avoir des conséquences catastrophiques. [...] S'ils pointent un laser dans le cockpit d'un avion qui est en train d'atterrir, cet avion-là peut s'écraser. Il peut y avoir des centaines de morts», s'est indigné le ministre Garneau lors d'un point de presse à Ottawa, mardi.

Les incidents rapportés seraient survenus les 5 et 6 février alors qu'un laser vert a été pointé vers des avions s'apprêtant à atterrir à Montréal-Trudeau. Un des avions visés était un Boeing 767.

Pointer un laser vers un aéronef est un geste criminel. Les contrevenants sont passibles d'amendes maximales de 100 000 $ et d'une peine d'emprisonnement de 5 ans.

«On a commencé une campagne l'an dernier qui s'appelait «pas brillant comme idée». On a réduit le nombre d'incidents. En 2016, c'était 527. L'an dernier, c'était 379. On s'en va dans la bonne direction», a toutefois tempéré le ministre Garneau. Parmi les incidents rapportés en 2017, 128 se sont produits au Québec.