/misc
Navigation

Saint-Valentin, sexe et cannabis

Dans le moteur de recherche de notre banque de photos, j'ai inscrit les mots «couple» et «pot». On m'a suggéré cette photo. Est-ce que ce couple est sur le point de consommer du cannabis avant d'avoir une relation sexuelle? L'histoire ne le dit pas.
Photo Fotolia Dans le moteur de recherche de notre banque de photos, j'ai inscrit les mots «couple» et «pot». On m'a suggéré cette photo. Est-ce que ce couple est sur le point de consommer du cannabis avant d'avoir une relation sexuelle? L'histoire ne le dit pas.

Coup d'oeil sur cet article

C’est la Saint-Valentin, et qui dit Saint-Valentin, dit évidemment contexte idéal pour parler de sexe et de cannabis. Petite parenthèse pour souligner ici qu’avec un titre comme « Saint-Valentin, sexe et cannabis», je m’attends à briser l’Internet. Fin de la parenthèse.

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un communiqué d’une firme de relation publique spécialisée en cannabis dont le titre était : Yes! Pot can enhance your sex life (oui, le pot peut améliorer votre vie sexuelle).

On me proposait les meilleures variétés de pot à consommer avant de...consommer (des gens m’aiment pour ce genre de jeu de mots).

Pour ceux qui n’ont jamais fumé de cannabis avant une relation sexuelle, sachez que oui c’est vrai, le pot peut aider à passer un bon moment entre adultes consentants. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les boomers hippies ont traversé les années 60 en dansant nus dans des communes.

Toutefois, les études sur les effets du cannabis sur la sexualité varient, donc pas la peine de vous mettre à fumer du weed comme Snoop Dogg si ça ne va plus dans la chambre à coucher.

J’ai fait un petit sondage qui rendrait très agressif le mot « scientifique » dans mon entourage et je dirais que la plupart des gens me confirment qu’ils ont de meilleurs orgasmes après avoir fumé du pot. D’autres m’ont dit qu’ils ne voyaient pas de différence ou pire que ça rendait leur libido un peu trop vedge.

Le communiqué de presse référait aussi à une étude de l’Université de Stanford aux États-Unis publiée dans le Journal of Sexual medecine qui a conclu que les consommateurs réguliers de cannabis avaient plus de relations sexuelles que ceux qui ne consommaient pas.

Les femmes qui ne consommaient pas avaient eu six relations sexuelles au cours du dernier mois alors que les consommatrices avaient pour leur part célébré la vie 7,1 une fois. Merci de ne pas me demander à quoi fait référence le ,1 dans cette statistique. Pour les hommes, on parle de 5,6 fois pour le groupe des à jeun contre 6,9 pour les poteux.

Vous avez bien lu : 6 ou 7 fois par mois! Alors, ne partons pas en peur, le cannabis ce n’est pas de l’ecstasy, ni du viagra mais c’est surement plus efficace que des huitres ou du spanish fly (si ça existe pour vrai)

Je peux concevoir que le cannabis aide à améliorer une relation sexuelle. Le CBD (cannabidiol) détend les muscles alors que le THC procure une certaine euphorie et sensation de bien-être. Sur papier, ça me semble une recette idéale pour rocker la casbah.

Mais encore là, il faut trouver le bon équilibre. Être vraiment vedge et manger des Cheetos en regardant le documentaire animalier Planet Earth II n’est pas exactement un comportement aphrodisiaque, même si la voix de David Attenborough est vraiment sexy.

Une autre étude explique aussi que la consommation du cannabis augmente la sensibilité aux stimuli externes.

Ça peut être une bonne chose, mais c’est une arme à double tranchant pour qui ne maitrise pas bien son outil.

Je pourrais continuer à citer plusieurs études, mais la vérité est que la recherche n’est encore assez avancée à propos du cannabis.

«Les donnés sont plus difficiles à obtenir dans un contexte de prohibition», m’a déjà expliqué le Dr Mark Ware, médecin spécialiste de la douleur et de la recherche sur le cannabis au centre de recherche de l’Université McGill.

J’ai moi-même déjà participé à une étude sur les comportements sur la sexualité et la drogue quand j’avais 15 ans. Il fallait répondre à des questions et j’avais pas mal écrit n’importe quoi. J’avais eu droit à 15$ et je me trouvais très drôle de le dépenser pour acheter un gramme de pot.

Rebelle de même. La faute à Avril Lavigne.

Pendant ce temps, l’industrie du cannabis n’a pas attendu après la science pour exploiter le créneau sexuel.

Outre les différentes variétés de cannabis spécialement conçu pour faire ...la tendresse, on m’avait aussi parlé du lubrifiant au THC lors du Lift cannabis expo à Vancouver en janvier. Selon la vendeuse, son produit augmentait l’intensité et la durée des orgasmes.

À 80$ la bouteille de 30 ml, je trouvais que c’était un peu cher. On trouve aussi plusieurs recettes artisanales pour fabriquer son propre lubrifiant au cannabis aussi, mais honnêtement c’est à peine si j’ai les aptitudes pour cuisiner un pain aux bananes, alors le lube maison, on repassera.

Dans le moteur de recherche de notre banque de photos, j'ai inscrit les mots «couple» et «pot». On m'a suggéré cette photo. Est-ce que ce couple est sur le point de consommer du cannabis avant d'avoir une relation sexuelle? L'histoire ne le dit pas.
Photo Courtoisie

 

 

Finalement, il y a deux semaines, j’ai décidé d’en commander sur le web. Tsé journaliste de terrain. Gonzo pis toute.

Selon la bouteille, il y a 75 mg de THC par cuillère à thé.

J’étais loin d’être convaincue parce que lorsque j’avais fait tester les produits comestibles en laboratoire pour un reportage l’an dernier, les taux de THC étaient systématiquement plus bas que ceux indiqués sur les étiquettes.

Le directeur scientifique du laboratoire avec qui j’avais fait affaire m’avait expliqué que le THC est une substance très volatile.

«Le point d'ébullition du THC est sujet à débat [...] Dès lors que la température augmente, son taux d'évaporation suivra, particulièrement à la surface exposée à l'extérieur. Il est donc fort possible que les ingrédients employés reflètent le taux de THC déclaré, mais que la transformation de l'aliment fasse chuter cette valeur de manière imprévue par le fabricant», m’avait-il dit.

Fak, le lube au THC, ça donne quoi ?

J’ai pas envie de m’étendre trop ma sur sex life, mais voici ce qui n’arrivera pas si vous prenez du lubrifiant au cannabis:
• Vous ne serez pas gelés, sauf si vous abusez de certaines pratiques de tradition orale, dit la notice
• Vous n’allez pas sentir le weed, down under
• Vous n’allez probablement pas être certains que ça change grand-chose qu’il y ait du THC ou pas
• Vous n’allez pas être convaincus que ça vaut 80$

Idéalement, quand le cannabis sera légal, tous ces produits dérivés seront mieux encadrés et de meilleure qualité.

Les produits comestibles seront légalisés en 2019.

Mais ce n’est pas encore clair pour les produits comme le lubrifiant. Alors d’ici là si vous êtes vraiment curieux, je vous suggère plutôt d’apprendre à cuisiner. Et pas du pain aux bananes.