/slsj
Navigation

Début du vote sur la cotisation obligatoire

Les étudiants de l’UQAC appelés à se prononcer

Le vice-président aux Affaires externes du MAGE-UQAC Dominic Ménard.
Photo Pierre-Alexandre Maltais Le vice-président aux Affaires externes du MAGE-UQAC Dominic Ménard.

Coup d'oeil sur cet article

Les étudiants de l’UQAC sont invités à voter depuis mercredi sur le projet de cotisation trimestrielle obligatoire qui leur permettrait d’avoir un accès illimité au transport en commun à Saguenay en vertu du projet de mobilité durable lancé par la Société de transport de Saguenay (STS) en janvier dernier.

Le référendum vise les quelque 6500 étudiants affiliés au Mouvement des Associations Générales Étudiantes (MAGE-UQAC) qui doivent dire si oui ou non ils souhaitent débourser 40 $ supplémentaires par session afin d’utiliser les services d’autobus, mais également l’éventuel service d’autopartage de vélos et de véhicules électriques.

Des stationnements incitatifs et une nouvelle station intermodale doivent également être aménagés sur les terrains de l’UQAC.

CAMPAGNE RÉFÉRENDAIRE

Les étudiants ont jusqu’à minuit ce soir pour répondre à un courriel qui leur a été envoyé à 9 heures mercredi et qui fait office d’urne.

Au cours des dix derniers jours, une campagne référendaire a été menée à l’intérieur des murs de l’établissement, et contrairement à d’autres exercices du genre, seul le camp du OUI était représenté, faute d’opposants au projet.

« Du 5 au 12 février, les comités pour le OUI et le NON étaient invités à faire leur promotion du projet, mais il n’y a pas eu de comité du NON, car personne ne s’est montré intéressé, mais on l’a quand même publicisé parce qu’il y avait un budget de prévu. À travers les médias sociaux du MAGE-UQAC, on invite les gens de façon neutre à aller voter », indique le vice-président aux Affaires externes du MAGE-UQAC, Dominic Ménard.

240 000 $ pour la STS

Au cas où la proposition recevrait l’aval des étudiants, la Société de transport de Saguenay recevrait automatiquement 240 000 dollars garantis par session.

Le directeur général de la STS a toutefois indiqué dès le lancement du projet Accès Libre qu’il irait de l’avant avec l’implantation du nouveau plan de mobilité même si les étudiants votaient contre la proposition.

Les résultats du vote devraient être connus vendredi en début d’après-midi.