/opinion/columnists
Navigation

Docteur, j’ai la nausée...

Coup d'oeil sur cet article

Les médecins spécialistes toucheront une rondelette somme frôlant le demi-milliard de dollars. Après une série de hausses pharaoniques sous prétexte d’un « rattrapage » avec le reste du pays, c’est la goutte qui fait déborder le cathéter.

À près de 8 milliards $ cette année pour rémunérer les médecins, soit 20 % du budget de la santé, ce soi-disant­­­ « rattrapage » est une arnaque. Sans augmentation proportionnelle de services, c’est du pillage de fonds publics. Bien des médecins dévoués à leurs patients n’en demandaient pas tant.

Sur une décennie, Philippe Couillard­­­ et Gaétan Barrette, deux médecins, ont érigé une véritable oligarchie médicale. Voilà qu’ils poussent l’enveloppe jusqu’à prétexter des surplus pour lancer ce demi-milliard aux spécialistes en jurant que ce n’est pas de l’« argent neuf ».

Valises

On nous prend vraiment pour des valises. Neuf ou pas, ça reste l’argent des Québécois. Pis encore, pendant trois ans d’austérité, ces mêmes surplus ont été engrangés principalement sur le dos des plus vulnérables.

Sur cette question, je signe et persisterai. Quand Philippe Couillard et Gaétan Barrette donnent autant d’argent public à leurs propres collègues médecins spécialistes, ça s’appelle­­­ un conflit d’intérêts. Pourtant, personne ne tolérerait qu’un premier ministre policier de métier en profite pour hausser exagérément et à répétition le salaire des policiers du Québec.

Remède

Et ces milliards en surplus, pourquoi ne pas en donner une partie aux proches aidants, aux soins à domicile, aux enseignants, aux infirmières ? Pourquoi pas aux personnes déficientes intellectuelles adultes que le même gouvernement vient de priver brutalement du maigre 73 $ de hausse mensuelle sur leur chèque d’aide sociale ? Mais non, c’est silence radio. Hors de la chapelle médicale, point de salut.

Docteur, dites-moi, que prendre pour soulager la nausée persistante de 8 millions de Québécois face à de telles injustices ? Du Gravol ? Du gingembre ? Non, attendez, pourquoi pas une bonne grosse élection générale ? Qu’en pensez-vous, docteur ?